Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bourse : qu'est-ce qu'un ''Spac'' ?

Boursorama 21/04/2016 à 18:02

Le premier ''Spac'' est en train d'avoir lieu en France avec l'introduction en Bourse de Mediawan sur Euronext Paris.

Avec l’introduction en Bourse de Mediawan, dont Xavier Niel fait partie des cofondateurs, le terme de « Spac » fait son apparition dans les médias français. Jusqu’ici inconnus en France, les « Spacs » désignent une structure levant des fonds pour racheter d’autres entreprises.

C’est demain, vendredi 22 avril, que Mediawan connaîtra sa première cotation sur Euronext Paris. L’entreprise, cofondée par Xavier Niel (patron de Free), Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton, vient de réussir à lever 250 millions d’euros auprès d’investisseurs privés lors de la période de souscription préalable à son entrée en Bourse.

Un gigantesque véhicule vide

Le nom « Mediawan », à l’heure actuelle, ne dit rien à personne. Et pour cause : il s’agit d’un véhicule vide. Créée de toute pièce à partir de rien, l’entreprise n’a qu’un seul objectif à l’heure actuelle : trouver des cibles d’autres entreprises à racheter dans le secteur des médias et du divertissement, en utilisant pour cela les fonds levés en Bourse ainsi qu’une part de dette financée par le système bancaire traditionnel.

Mediawan est donc un « Spac » (« special purpose acquisition company »), autrement dit une simple structure ayant pour but de réaliser des acquisitions.

Cette pratique, apparue aux Etats-Unis dans les années 1990, est beaucoup moins connue en Europe et surtout dans l’Hexagone, au point que l’introduction en Bourse de Mediawan est tout simplement le premier « Spac » réalisé en France.

Cela va sans dire, mais cela va encore mieux en le disant : les introductions en Bourse sont habituellement réalisées par des entreprises ayant déjà un historique d’activité sur plusieurs années, cherchant à lever des capitaux auprès du grand public pour accélérer leur développement. C’est tout l’inverse d’un Spac, qui n’a donc aucun historique d’activité lors de son introduction en Bourse.

Pourquoi réaliser un « Spac » ?

Le but stratégique d’un Spac est naturellement d’être créateur de valeur en redéfinissant la ligne stratégique des entreprises qui seront rachetées, de manière à accélérer leur croissance et/ou les rendre plus rentables. Ce changement stratégique est généralement synonyme d’une restructuration en profondeur des activités des entreprises rachetées et se rapproche, sur le principe, d’un LBO.

En contrepartie, les Spacs sont soumis à certaines contraintes juridiques importantes. Au moins 75% de la somme levée auprès des investisseurs privés (ici : 187,5 millions d’euros) devra ainsi être utilisée pour réaliser une seule acquisition de grande ampleur avant une date donnée (ici : avril 2018, dans deux ans). En cas de non-respect de cette contrainte, les investisseurs détenteurs de parts du Spac devront théoriquement récupérer leurs capitaux.

Un Spac n’est donc réalisé que lorsqu’une importante cible d’acquisition est déjà clairement identifiée par ses initiateurs avant de procéder à la levée de fonds en Bourse. C’est le cas pour Mediawan, qui garde actuellement le silence sur sa principale cible d’acquisition mais parle d’un « acteur majeur » du monde des médias français qui, une fois restructuré, représenterait « un important potentiel de création de valeur ».

Ce maigre portrait-robot ne permet pas de réaliser de conjecture précise sur la cible principale de Mediawan. Le principe du Spac donne en tout cas la possibilité à l’acquéreur de chercher sa cible parmi des entreprises non cotées. Le spectre est large et il sera intéressant de suivre ce dossier mené avec d’importantes ambitions par l’emblématique patron de Free.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

5344.93 -0.08%
0 0.00%
11.796 -0.35%
2.78 +0.36%
16.95 -2.16%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.