1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Maisons du Monde grimpe, la performance du 1er trimestre est saluée
Reuters04/05/2018 à 13:52

Le titre de Maisons du Monde bondit de plus de 6% à 35 euros à la mi séance après des résultats de bonne facture

 PARIS, 4 mai (Reuters) - Maisons du Monde  MDM.PA  monte
vendredi à la Bourse de Paris après l'annonce d'un chiffre
d'affaires trimestriel bien reçu par les analystes qui saluent
également la nomination d'une nouvelle directrice générale et
l'implantation du groupe aux Etats-Unis.
    A 11h50, le titre de l'enseigne de magasins d'ameublement et
de décoration gagne 6,24% à 35,06 euros, sa plus importante
progression en une séance depuis mars 2017. Il signe la plus
forte hausse de l'indice SBF 120  .SBF120 , quasiment inchangé
au même moment.
    Maisons du Monde a annoncé jeudi soir une hausse de 11,5% de
son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 225 millions
d'euros (+5,1% à périmètre comparable), et a confirmé ses
objectifs annuels. 
    Le groupe a également annoncé la nomination de Julie Walbaum
en tant que directrice générale au 1er juillet et l'acquisition
de 70% de Modani, une enseigne d'ameublement présente sur
l'ensemble du territoire américain.
    Les analystes de JPMorgan et Kepler Cheuvreux jugent que le
groupe a fait état d'un solide premier trimestre malgré l'impact
négatif de la météo. 
    Alors que Kepler Cheuvreux réaffirme sa conviction à l'achat
à la faveur des perspectives de croissance et d'un excellent
business modèle, JPMorgan reste à "surpondérer".
    Les analystes de la banque américaine estiment que
l'objectif de Maisons du Monde d'une croissance autour de 10%
des ventes en 2018 semble assez prudent, d'autant que la base de
comparaison devient plus aisée.
    Ils se montrent toutefois plus sceptiques sur la prise de
contrôle de Modani, observant que l'opération ajoute de la
complexité au groupe et que le développement de revendeurs
européens aux Etats-Unis a souvent tourné à l'échec.
    "Si nous pensons que les investisseurs ont des opinions
diverses sur l'acquisition de Modani, nous estimons que la
performance du premier trimestre et sa ré-accélération par
rapport au quatrième trimestre devraient l'emporter", indiquent
les analystes de JPMorgan.   
    Ceux de Kepler estiment, quant à eux, que le risque
d'exécution est limité et que le business model entre les deux
groupes est proche. 
    Concernant l'arrivée le 1er juillet de Julie Walbaum au
poste de DG à la place de Gilles Petit, les analystes de
Jefferies saluent une "bonne nomination" qui fait la part belle
à la progression en interne. 
    "Julie fait partie de Maisons de Monde depuis 2014 comme
directrice du commerce en ligne et de la relation clients et
nous percevons son parcours dans le numérique comme un atout
précieux".  
    
    Les communiqués : https://bit.ly/2yLjSjs      

 (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +1.18%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 04/05/2018 à 13:52:33.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer