Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Les semi-conducteurs européens délaissés avec les craintes sur Huawei
Reuters20/05/2019 à 10:15

Le secteur des semi conducteurs est en berne à cause d'un décret américain

Le secteur des semi conducteurs est en berne à cause d'un décret américain

PARIS, 20 mai (Reuters) - Le secteur des semi-conducteurs en Europe recule nettement en Bourse lundi après des informations de presse faisant état de la suspension par certains groupes, comme Infineon IFXGn.DE , de leurs livraisons de composants à l'équipementier Huawei HWT.UL à la suite d'un décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le groupe chinois sur une liste noire.

Vers 07h50 GMT, le titre Infineon recule de 3,06% à 17,42 euros à la Bourse de Francfort. Dans son sillage, STMicroelectronics STM.PA STM.MI abandonne 4,01% à Paris, l'autrichien AMS AMS.S perd 3,52% à Zurich et le néerlandais AMSL ASML.AS lâche 2,37%.

L'indice Stoxx de la technologie .SX8P recule ainsi de 0,84%, la plus forte baisse sectorielle en Europe. Citant des personnes au fait du dossier, le quotidien économique japonais Nikkei a rapporté que le fabricant allemand de puces Infineon avait décidé de suspendre ses livraisons à l'équipementier télécoms à la suite du décret américain interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale.

Ce décret revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec le chinois Huawei Technologies, une mesure qui intervient dans un contexte de guerre commerciale entre Washington et Pékin. Le Nikkei ajoute que l'autre grand fabricant européen de puces STMicroelectronics maintient pour sa part ses livraisons mais prévoit des réunions sur le sujet cette semaine.

Une source informée a par ailleurs indiqué à Reuters que Google GOOGL.O , filiale d'Alphabet, ne fournirait plus de logiciels, de matériel informatique et de service technique à Huawei à l'exception des services disponibles en open source.

Cette information a pesé sur les fournisseurs asiatiques de Huawei, à l'instar de Shenanigan Circuits 002916.SZ (-9,76%), de Tung Photoelectric Technology 000413.SZ (-5,21%) ou encore de Sunny Optical Technology 2382.HK (-5,18%).

"Le marché redoute que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine s'enveniment avec des mesures de rétorsion de la Chine sur des groupes américains, notamment sur Apple", indique Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marché chez IG.

"Il y a aussi en toile de fond la question du ralentissement économique qui pourrait peser sur le niveau de la demande des semi-conducteurs". Les déboires de Huawei profitent en revanche aux équipementiers télécoms européens concurrents, comme Nokia NOKIA.HE (+2,67%) et Ericsson ERICb.ST (+1,26%).

(Blandine Hénault, avec Luoyan Liu à Shanghai, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

AMS
Tradegate +3.38%
Tradegate +1.75%
Euronext Amsterdam +2.49%
Euronext Paris +2.09%
XETRA +1.86%
XETRA +3.50%
XETRA +1.11%
Swiss EBS Stocks -14.24%
Swiss EBS Stocks +43.67%
DJ STOXX +1.40%
AMS
SIX Swiss Exchange +3.69%
NASDAQ +0.39%
NASDAQ +1.30%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Isafree
    20 mai10:37

    Et certains se demandent pourquoi il faut voter Dimanche. Bien su r qu'il faut une Europe forte pour s'opposer à de tels dictats américains.. Et vite ce defaire de cet entranglement permanent. Vive le mutiliberalisme pour s'affranchir de tels situations. Aujourd'hui aux USA, demain peut etre en Chine ou en Inde. Personne n'a le droit de forcer ses partenaires sinon ce ne sont plus des partenaires mais des vassaux

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer