Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Bourse : la voiture électrique met l’industrie automobile en surtension
information fournie par Le Revenu 01/10/2021 à 07:02

Le virage vers la voiture électrique est désormais bien engagé. Quelles conséquences pour les acteurs du secteur cotés à Paris. (© Renault/Stellantis)

Le virage vers la voiture électrique est désormais bien engagé. Quelles conséquences pour les acteurs du secteur cotés à Paris. (© Renault/Stellantis)

L’ensemble de la filière file à grande vitesse vers la motorisation électrique. La batterie est l'une des clés de ce marché. Découvrez nos conseils boursiers sur Renault, Stellantis, Tesla, Faurecia, ALD etc.

L'année 2021 constitue un point de bascule pour la voiture électrique. Galvanisés par l’insolent succès de Tesla, pressés par des pouvoirs publics qui imposent désormais de fortes contraintes réglementaires et financières en matière d’émissions de gaz à effet de serre, les principaux constructeurs mondiaux accélèrent.

Même pour les plus réticents jusqu’à peu, l’électrique n’est plus un pis-aller, une motorisation de plus : elle s’apprête à occuper toutes les gammes – du moins dans les grandes économies occidentales et en Chine.

«Airbus des batteries»

Que la direction soit la bonne ou pas n’est plus un problème : tous filent à grande vitesse, en klaxonnant le plus fort possible à la moindre annonce, commerciale ou stratégique. Elles sont souvent, il faut le reconnaître, spectaculaires. Début septembre, Toyota a ainsi dévoilé un plan d’investissements de 14 milliards de dollars sur les batteries. Objectif : doubler les performances, par rapport au niveau actuel, au cours de la seconde partie de la décennie.

La semaine dernière, Stellantis et TotalEnergies ont annoncé l’arrivée de Mercedes Benz dans Automobive Cells Company (ACC), leur filiale dédiée aux batteries. Le groupe allemand prend un tiers du capital de cet «Airbus des batteries». Objectif : des capacités industrielles de 120 GWh minimum

Valeurs associées

49.41 EUR Euronext Paris -2.70%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.