Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Bourse : encore une bonne année pour les actions !
information fournie par Le Cercle des analystes indépendants 11/01/2024 à 08:00

Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric Galiègue

Phiadvisor Valquant

Directeur de la recherche

https://phi-advisor.com/fr/

(Crédits photo : Unsplash -  )

(Crédits photo : Unsplash - )

L'année 2023 aura finalement été très bonne, pour les actions comme pour les obligations. En effet, la baisse accélérée des taux de marché entre le 20 octobre et la fin de l'année, a permis aux obligations de montrer une performance positive, après une année 2022 catastrophique. Le 30 décembre 2022, le taux de l'OAT 10 ans valait 3,07%, contre 2,5% actuellement : la performance totale est de 7%, vs 15,7% pour l'Euro Stoxx nu, et près de 20% en rentabilité totale, y compris le rendement du dividende…Aux USA, la rentabilité des actions dépasse 24% pour le S&P 500, et près de 40% pour le Nasdaq !...qui avait perdu il est vrai 33% en 2022.

Source : Factset et Phiadvisor Valquant.

Source : Factset et Phiadvisor Valquant.

Cette année 2023 a été d'autant meilleure que la performance attribuable à la croissance du bénéfice prospectif (+4%) et à la baisse des taux (7%) ne permet pas d'expliquer la totalité de la rentabilité des actions en Europe, et a fortiori aux USA. Les actions ont donc poursuivi leur revalorisation, sur la base des observations confirmées en 2023, qui sont autant d'arguments pour rester investi en 2024.

1/ L'agilité des entreprises est impressionnante. La résilience des profits, qui ont progressé de 4% (bénéfice prospectif sur 12 mois) malgré l'impact de la hausse des taux et une croissance en volume limitée, demeure très élevée. Manifestement, le retour de l'inflation a favorisé la plupart des grandes entreprises, alors que l'incertitude associée à la dérive des prix doit normalement les desservir. Cela constitue probablement une des principales bonnes surprises de l'année 2023.

2/ L'émergence de l'IA et son déploiement probablement bien plus rapide qu'on ne le pensait, constitue aussi une bonne surprise. La médiatisation exceptionnelle de l'outil « Chat GPT » a permis à tous de toucher du doigt les fonctionnalités exceptionnelles de ce type d'IA dite générative (de texte). L'IA, considérée d'une manière générale comme l'ultime phase de la digitalisation de notre société, devrait se traduire par des gains de productivité considérables. Dans un premier temps, elle induit des investissements importants des entreprises, qui devraient stimuler la croissance en 2024 : le thème de l'investissement demeure très séduisant pour l'année prochaine…

3/ La manière dont les autorités publiques soutiennent l'activité constitue aussi un atout maitre pour les grandes entreprises. On l'a vu pendant la crise sanitaire de 2020-2021, et pendant la crise énergétique de 2022 : Etats et Banques Centrales sont toujours prêt à intervenir massivement et rapidement, en cas de crise grave. Le lancement de l'Inflation Reduction Act aux USA, qui explique la bonne tenue de l'économie en 2023, est un autre exemple des largesses faites aux entreprises par les autorités publiques. Ce dispositif anti-crise permet de réduire à quasiment zéro le risque de solvabilité des grandes entreprises, ce qui a pour effet de faire baisser la prime de risque « générale » des actions…

4/ La baisse sensible des taux du 20 octobre jusque la fin de l'année salue le fait que l'inflation est bien sous contrôle, et qu'elle devrait se stabiliser entre 2 et 4%, comme nous le disons depuis des mois. Elle est sous contrôle, mais ne disparait pas.  2% sera peut-être atteint dans les prochains mois, en raison du contexte économique quasi récessif en Europe, et du fort ralentissement aux USA, et 4% sera peut être touché dans le courant de l'année 2025, à l'occasion d'un redressement conjoncturel et probablement d'une hausse des prix du pétrole.

5/ Maintenant que la normalisation des taux de marché est réalisée, les rotations internes au marché des actions peuvent se mettre en place. En Europe, les idées sont nombreuses, et la thématique du rattrapage pourrait être associée à une forte performance en 2024. Sous réserve d'une petite hausse ou d'une stabilisation des taux d'intérêt au niveau actuel, soir 3% en Europe et 4% aux USA, une action comme Accor pourrait rattraper le retard accumulé par son cours sur ses bénéfices anticipés.

ACCOR

Source : Factset et Phiadvisor Valquant

Source : Factset et Phiadvisor Valquant

Dans un autre registre, Continental AG présente aussi un potentiel de rattrapage assez impressionnant lorsque la conjoncture européenne se redressera courant 2024…

Continental AG

Source : Factset et Phiadvisor Valquant

Source : Factset et Phiadvisor Valquant

Valeurs associées

Euronext Paris +0.62%
XETRA +1.77%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.