Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bourse : Credit Suisse reste confiant sur les techs mais dégrade les semi-conducteurs
information fournie par Reuters08/04/2019 à 09:30

Les valorisations sont moins intéressantes après la forte progression du segment en Bourse depuis le début de l'année et les semi-conducteurs restent très cycliques, explique la banque. (crédit : Republica / Pixabay)

Les valorisations sont moins intéressantes après la forte progression du segment en Bourse depuis le début de l'année et les semi-conducteurs restent très cycliques, explique la banque. (crédit : Republica / Pixabay)

PARIS, 8 avril (Reuters) - Les analystes de Credit Suisse ont confirmé lundi leur recommandation de longue date à "surpondérer" sur le secteur technologique en Bourse mais ont abaissé leur conseil à "performance en ligne" sur le segment des semi-conducteurs.

Ils estiment que le compartiment de la technologie continue de bénéficier d'une dynamique de croissance structurelle et qu'en dépit de son exposition au cycle économique, il présente quelques caractéristiques défensives, comme un faible endettement et une capacité à faire face aux baisses de prix.

Le rythme rapide des cycles de produits et des innovations rend également le secteur moins sensible aux évolutions de la conjoncture économique, ajoutent les analystes de la banque helvète.

Ils jugent que les valorisations en cours dans le secteur ne "semblent pas être un problème", surtout comparées aux perspectives de croissance à long terme, et que la politique plus accommodante de la Réserve fédérale, qui a interrompu son cycle de relèvement des taux, pourrait favoriser les valeurs dites de "croissance" et notamment créer une bulle sur le secteur de la tech.

Les analystes de Credit Suisse sont particulièrement confiants sur le segment des logiciels. Ils estiment que les investissements des entreprises dans les logiciels, devenus indispensables pour réduire les coûts et gagner en compétitivité, devraient croître et que ce segment est peu sensible au cycle économique.

Ils sont ainsi positifs sur des titres comme Microsoft MSFT.O , SAP SAPG.DE et Oracle ORCL.N . Ils privilégient aussi les segments des jeux (Electronics Arts EA.O et Nintendo 7974.T ), de la cyber-sécurité (Splunk SPLK.O et Zscaler ZS.O ) et des équipementiers télécoms (Nokia NOKIA.HE ).

Prudence sur les semi-conducteurs

A l'inverse, les analystes se montrent plus prudents sur les semi-conducteurs. Ils avaient relevé leur recommandations sur ce secteur à "surpondérer" en décembre dernier mais l'abaissent désormais à "performance en ligne".

Les valorisations sont moins intéressantes après la forte progression du segment en Bourse depuis le début de l'année et les semi-conducteurs restent très cycliques, expliquent-ils.

L'inversion, fin mars, de la courbe des rendements entre les emprunts américains à trois mois et 10 ans envoie également un signal négatif à leurs yeux.

"Les semis ont historiquement été le secteur le moins performant dans les trois mois suivant une inversion de la courbe des rendements", écrivent les analystes de Credit Suisse.

Ces derniers se montrent par ailleurs prudents face au risque de ralentissement de la demande de smartphones et à l'émergence de la concurrence d'acteurs chinois.

(Blandine Hénault, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Tradegate -1.23%
Tradegate +0.53%
Euronext Paris +0.33%
XETRA -0.39%
XETRA +0.15%
Swiss EBS Stocks -14.24%
Swiss EBS Stocks +43.67%
LSE Intl -0.03%
NASDAQ +2.31%
NASDAQ +2.99%
NYSE +1.76%
NASDAQ -1.10%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 08/04/2019 à 09:30:32.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.