Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Boeing publie sa quatrième perte trimestrielle d'affilée
Reuters28/10/2020 à 15:31

(Actualisé avec précisions, contexte, cours de Bourse)

28 octobre (Reuters) - Boeing BA.N a publié mercredi sa quatrième perte trimestrielle consécutive, conséquence de la crise du coronavirus et de l'immobilisation prolongée des 737 MAX, mais il a réaffirmé sa prévision d'une reprise des livraisons de cet appareil avant la fin de l'année.

Le groupe américain d'aéronautique et de défense a précisé qu'il maintenait les cadences de production de ses modèles gros porteurs, revues en forte baisse en juillet, et il a redit viser une production de 31 monocouloirs par mois à l'horizon du début 2022.

La pandémie de COVID-19 a paralysé le secteur du transport aérien contraignant les grandes compagnies à demander des aides gouvernementales, à réduire leurs coûts et à différer les livraisons d'avions.

Boeing a ainsi réduit sa production, supprimé des milliers d'emplois et revu sa stratégie de développement tout en étant mis en difficulté par l'immobilisation au sol de son avion 737 MAX après deux accidents mortels.

Le directeur général, Dave Calhoun, a déclaré au cours d'une interview à CNBC que la compagnie était sur le point de d'obtenir une nouvelle autorisation de vol pour son 737 MAX et qu'il s'attendait à ce que le trafic aérien termine l'année à environ 30%-35% du niveau de 2019.

Boeing table sur un retour à un niveau d'avant-crise dans environ trois ans.

Alors que l'avionneur s'efforce de réduire ses coûts, Dave Calhoun a également annoncé aux employés dans un mémo publié mercredi que le groupe prévoyait de supprimer quelque 30.000 emplois - soit près du double de ce qui était initialement prévu - pour atteindre un effectif d'environ 130.000 personnes d'ici fin 2021.

Sur le trimestre juillet-septembre, son chiffre d'affaires s'affiche à 14,14 milliards de dollars (12,05 milliards d'euros), soit une baisse de 29% par rapport à l'année précédente, là où le consensus le donnait à 13,90 milliards de dollars.

La période se solde par une perte par action hors éléments exceptionnels de 1,39 dollar alors que les analystes tablaient en moyenne sur une perte plus importante à 2,52 dollars.

L'action Boeing perdait 2,80% vers 14h20 GMT dans les échanges à Wall Street.

(Eric M. Johnson à Seattle et Ankit Ajmera à Bangalore, version française Marc Angrand et Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

Valeurs associées

NYSE +3.37%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer