Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Barclays se concentre sur la Grande-Bretagne, la réduction des coûts et les rachats d'actions pour séduire les investisseurs
information fournie par Reuters 20/02/2024 à 11:25

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

*

Hausse des actions à la suite d'un plan de rachat de 10 milliards de stg

*

Le banque envisage des réductions de coûts de plusieurs milliards

*

Objectifs de rendement supérieurs à 12 % en 2026

*

le bénéfice de l'exercice 2023 baisse de 6 %, conformément aux prévisions

(Actualisation des actions et précisions sur la stratégie) par Lawrence White et Iain Withers

Barclays BARC.L a présenté mardi un plan triennal visant à relancer le cours de son action, notamment en supprimant 2 milliards de livres de coûts, en reversant 10 milliards de livres (12,6 milliards de dollars) aux actionnaires et en investissant dans sa banque britannique à haut rendement.

Lesactions de la banque britannique ont augmenté de 7 % après l'annonce du directeur général de Barclays, C.S. Venkatakrishnan, connu en interne sous le nom de Venkat, qui a également procédé à un remaniement de ses divisions opérationnelles. Les actions étaient en hausse de 5 % à 10 h 15 GMT.

Les plans de M. Venkat, qu'il a qualifiés d'"ambition mesurée", prévoient que Barclays donne la priorité à ses activités de crédit à la consommation et aux entreprises, plus rentables, tout en réduisant la proportion d'actifs représentée par sa banque d'investissement, plus coûteuse.

La première mise à jour de la stratégie de la banque depuis près de dix ans marque un point d'inflexion pour M. Venkat, qui tente d'améliorer les rendements après une période de turbulences au niveau de la direction et de résultats décevants.

Il a notamment prévu de réduire les coûts d'un milliard de livres à court terme et de réexaminer l'avenir de ses activités de paiement, comme l'avait indiqué Reuters.

Les réductions se concentreront sur les banques d'investissement britannique et transatlantique de Barclays, qui subiront toutes deux une réduction de 700 millions de livres.

Barclays allouera 30 milliards de livres supplémentaires d'actifs pondérés en fonction des risques à sa banque de détail britannique d'ici 2026. L' unité a été stimulée ce mois-ci par l' acquisition, pour 600 millions de livres , de la branche bancaire du supermarché Tesco ( ).

Barclays a déclaré qu'elle souhaitait toujours développer sa banque d'investissement au cours des trois années, bien que plus lentement que la banque de détail, tout en la rééquilibrant pour accroître sa part de marché dans des domaines tels que les actions et le conseil.

Cela permettra de réduire les actifs de la banque d'investissement de 63 % en 2023 à 50 % en 2026, a déclaré M. Venkatakrishnan.

) "(Il n'y a pas de changement majeur dans la forme de la banque, mais cela a toujours été assez improbable", a déclaré Richard Marwood, gestionnaire de portefeuille chez Royal London Asset Management.

La mise à jour de la stratégie est intervenue alors que Barclays a affiché une baisse de 6 % de son bénéfice annuel à 6,6 milliards de livres, conformément aux prévisions des analystes, en raison d'une charge plus élevée pour des créances douteuses potentielles.

Les analystes de JPMorgan ont déclaré que la mise à jour pourrait impliquer des révisions à la hausse des prévisions de performance de la banque, mais que les plans reposaient sur la croissance des revenus et que l'accent serait mis sur l'exécution.

Barclays a supprimé 5 000 emplois en 2023, a déclaré à la presse la directrice financière Anna Cross, dont une grande partie concerne des fonctions de back-office. Reuters a d'abord fait état de ces suppressions à l'adresse .

Elle a également déclaré qu'elle réexaminerait l'avenir de sonactivité d'acquisition de commerçants au Royaume-Uni, qui traite les paiements. L'année dernière, Reuters a rapporté pour la première fois l'examen de son activité de paiement.

Barclays a déclaré qu'elle reverserait un total de 3 milliards de livres aux actionnaires pour 2023 - en hausse de 37 % par rapport à l'année précédente - y compris un nouveau rachat d'actions d'un milliard de livres et un solde du dividende de 5,3 pence par action.

NOUVELLE STRUCTURE

Les investisseurs de Barclays, dont la valorisation est l'une des plus faibles parmi ses pairs européens, se sont impatientés face à l'effondrement du cours de l'action et certains sont favorables à une simplification de sa banque d'investissement, a rapporté Reuters au début du mois .

Le discours de Barclays à ses actionnaires ressemble à celui de Deutsche Bank DBKGn.DE , qui a déclaré le 1er février qu'elle supprimerait 3 500 emplois, rachèterait des actions et distribuerait des dividendes pour tenter de convaincre les investisseurs que son propre redressement est en bonne voie.

La plus grande banque allemande s'est concentrée sur la croissance de sa banque de détail par rapport à sa banque d'investissement depuis 2019.

Barclays a déclaré que les revenus de sa banque de financement et d'investissement ont chuté de 4 % pour atteindre 12 milliards de livres en 2023, car l'activité des clients a diminué à la fois sur les marchés et dans les activités de conseil de la banque d'investissement.

Elle a déclaré qu'elle réorganiserait ses activités en cinq nouvelles divisions opérationnelles afin de fournir des informations plus claires sur les performances et la responsabilité de la direction.

Le directeur de la banque de financement et d'investissement, Paul Compton, longtemps considéré par beaucoup au sein de la banque comme un successeur potentiel de M. Venkat, quittera ses fonctions actuelles et deviendra président de l'unité.

Barclays a déclaré qu'elle viserait un rendement des capitaux propres corporels, une mesure clé de la performance, supérieur à 10 % en 2024, avec des objectifs supérieurs à 12 % en 2026. (1 dollar = 0,7945 livre)

Valeurs associées

LSE +1.16%
LSE +0.34%
XETRA +0.28%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 20/02/2024 à 11:25:05.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.