Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Barclays relance le versement de dividendes, le T2 meilleur que prévu
information fournie par Reuters28/07/2021 à 10:17

BARCLAYS RELANCE LE VERSEMENT DE DIVIDENDES, LE T2 MEILLEUR QUE PRÉVU

BARCLAYS RELANCE LE VERSEMENT DE DIVIDENDES, LE T2 MEILLEUR QUE PRÉVU

par Lawrence White et Iain Withers

LONDRES (Reuters) - Barclays va recommencer à distribuer des dividendes aux actionnaires après avoir dépassé mercredi les prévisions de bénéfices pour le premier semestre, grâce aux frais élevés de sa banque d'investissement et à la libération de liquidités mises de côté pour couvrir les charges liées aux créances douteuses liées à la pandémie.

La banque britannique, qui a vu son bénéfice presque quadruplé au premier semestre, a déclaré qu'elle verserait un dividende intérimaire de 2 pence par action, équivalent à environ 340 millions de livres (399,5 millions d'euros). En juillet, la Banque d'Angleterre a supprimé les restrictions imposées aux versements de dividende pendant la pandémie.

Barclays a également annoncé un pogramme de rachat de ses propres actions pour un montant de 500 millions de livres. La banque estime que les charges pour créances douteuses vont rester inférieures aux niveaux historiques en raison de l'amélioration des perspectives économiques et de la faiblesse des taux de défaut sur les prêts non garantis.

La banque britannique a affiché un bénéfice avant impôts de 5 milliards de livres (5,88 milliards d'euros) pour les six mois clos le 30 juin, contre 1,3 milliard l'an dernier, dépassant ainsi largement la prévision des analystes de 4,1 milliards de livres.

Ces résultats ont été favorisés par la libération par la banque de 700 millions de dollars de liquidités mises de côté pour couvrir des créances douteuses qui ne se sont pas encore matérialisées.

La banque d'investissement de Barclays continue par ailleurs de profiter d'un environnement favorisé par la volatilité des marchés et les montants records levés via des SPAC et des introductions en bourse.

Les revenus issus du trading actions ont augmenté de 38% et ceux de la division de conseils de 27% au cours du premier semestre, a indiqué Barclays.

Les revenus de l'activité de taux fixes, devises et matières premières (FICC) ont pour leur part chuté de 37% par rapport à un premier semestre qui avait été très dynamique l'année précédente.

Barclays a également fait état d'une hausse de 10% de ses coûts, principalement due aux dépenses associées à la réduction de son empreinte immobilière et à l'augmentation des primes en raison de l'amélioration de ses performances.

Les annonces de Barclays sont de bon augure pour les publications à venir de ses rivaux Lloyds, NatWest et HSBC la semaine prochaine.

À la Bourse de Londres, l'action progressait de près de 4% à 8h00 GMT.

(Reportage Lawrence White et Iain Withers, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
LSE -0.56%
LSE +1.94%
LSE -0.30%
LSE +0.42%
LSE -3.37%

1 commentaire

  • 28 juillet11:15

    C est une honte. Les résultats sont meilleurs, grâce a l argent des banques centrales bien entendu. Le peuple, qui n est pas actionnaire, et ne touche pas de dividende, se lève aux aurores , prend les transport en commun, soigne les gros et vieux banquiers, va très vite se révolter messieurs les hommes politiques qui laissaient faire.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.