1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Automobile : les futurs gagnants de la voiture électrique
Le Revenu30/03/2018 à 09:12

Le concept ZOE e-Sport (à gauche sur la photo) et la Formule E e.dams sont la vitrine de l'effort de recherche réalisé par Renault dans les véhicules électriques. (© E. Vargiolu / DPPI)

Dans une étude de 82 pages, les analystes de Bryan Garnier se penchent sur les conséquences pour les constructeurs automobiles de la volonté des gouvernements de promouvoir le véhicule électrique.

La Chine et l'Europe, les deux plus grands marchés automobiles dans le monde, encouragent le développement de véhicules «plus propres», afin de réduire la pollution de l'air dans les grandes villes et les émissions de CO2.

Les constructeurs n'ont donc pas d'autre choix que de développer des nouvelles lignes de production de véhicules électriques, même si le «coût total de détention» (TCO, total cost of ownership) reste défavorable pour le consommateur, en comparaison d'une automobile à combustion.

Mais une poursuite de la baisse du coût des batteries est à prévoir dans les prochaines années, même si la tendance pourrait être ralentie par un accès plus difficile aux matières premières utilisées (lithium, cobalt, manganèse, graphite, nickel, aluminium, cuivre).   

Selon Bryan Garnier, cette évolution du marché va peser sur les marges de profits et sur la génération de cash flow de l'ensemble des constructeurs.

De lourds investissements à prévoir

Les dépenses d'investissements supplémentaires pour les constructeurs sont estimées à 120 milliards d'euros sur cinq ans.

Le courtier rappelle toutefois que, sur la totalité du cycle de vie du

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppsoft
    30 mars09:34

    Moins de rejets dans les villes, certes. Mais production électrique délocalisée avec grosses pertes en ligne dans les réseaux de distribution de l'électricité : la voiture électrique pollue bien plus qu'on ne le croit. A cela s'ajoute le gros souci de la production (nos centrales en fin de vie et 1 seule en construction), le besoin en terres rares pour les batteries, le recyclage des batteries, le temps de charge, l'autonomie réduite, le manque de points de recharge... Bref c'est pas la panacée.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

50.27 -3.70%
29.6 +15.62%
36.28 +3.07%
13.936 +0.36%
CGG
1.0085 +20.63%

Les Risques en Bourse

Fermer