Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Aton (ex-Hybrigenics) entame des discussions avec ses créanciers
information fournie par AOF 10/06/2024 à 10:14

(AOF) - Le groupe Aton (ex-Hybrigenics) annonce avoir engagé des discussions avec ses principaux créanciers en vue d'assainir sa situation financière. À ce jour, la holding spécialiste du domaine de la santé dispose d'un horizon de trésorerie jusqu'en juillet 2024. Au 31 décembre 2023, elle affichait une dette financière de 3,2 millions d'euros, constituée pour l'essentiel d'emprunts obligataires convertibles et d'une dette de 2 millions d'euros auprès de parties liées (DMS Group). Aton estime que l'apurement du passif permettrait d'étendre la visibilité financière du groupe.

La holding sans activité opérationnelle, qui ne comptera plus aucun salarié à la fin du mois de juin 2024, "devrait être en mesure de demander très prochainement l'ouverture d'une procédure de conciliation".

Elle a présenté une requête auprès du Tribunal Mixte de Commerce de Strasbourg afin d'obtenir un report de la fin du mois de juin au 30 septembre 2024 pour la tenue de son assemblée générale.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur Pharmacie

L'oncologie, priorité des géants pharmaceutiques

La déconvenue boursière de Sanofi enregistrée fin octobre 2023 souligne le nouveau cap pour le groupe, qui a dorénavant fixé l'oncologie comme priorité numéro 1. Les efforts sur ce segment, où les thérapies avancent le plus vite, impliquent notamment des investissements en R&D qui pèsent sur la rentabilité. Sanofi a donc annoncé une baisse de son bénéfice par action en 2024 et l'abandon de son objectif d'une marge opérationnelle de 32 % en 2025. Merck vient, lui, de dévoiler une nouvelle alliance. Il va verser jusqu'à 22 milliards de dollars au groupe japonais Daiichi Sankyo dans le cadre d'un partenariat sur des traitements expérimentaux contre le cancer. Si certains experts estiment que les États-Unis représentent près de la moitié des dépenses mondiales d'oncologie (médicaments et traitements), soient 196 milliards de dollars en 2022, les dépenses chinoises dans ce domaine ont plus que doublé en cinq ans, passant de 5 à 11,8 milliards de dollars.

Valeurs associées

0.01 EUR Euronext Paris -1.98%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.