Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Après un report, Planisware relance son introduction à la Bourse de Paris
information fournie par Boursorama avec AFP 16/04/2024 à 12:02

Après un faux départ l'année dernière, l'éditeur français de logiciels Planisware a annoncé mardi relancer son projet d'introduction en Bourse (IPO), qui valorise le groupe à plus de 1,11 milliard d'euros.

( AFP / - )

( AFP / - )

Quelque 15 millions d'actions de Planisware, qui développe un logiciel et des services cloud de gestion de projet pour les entreprises, vont ainsi être cédées à un prix de 16 euros pour sa première cotation prévue jeudi, ce qui représente environ 241 millions d'euros, selon un communiqué.

Il s'agit d'un niveau d'introduction plutôt bas, a reconnu lors d'une conférence téléphonique Pierre Demonsant, co-fondateur et président de Planisware, assurant "privilégier le parcours boursier futur" de la société.

"Les marchés sont peut-être plus hauts mais l'environnement reste très volatil", a-t-il ajouté.

Après la transaction, les fondateurs conserveront la majorité du capital et un rôle actif à la direction du groupe.

"Nous faisons cette IPO principalement pour renforcer notre visibilité", ce qui est très important dans le domaine du logiciel, a expliqué Pierre Demonsant. Planisware réalise plus de 80% de son chiffre d'affaires à l'étranger.

L'entreprise avait reporté son premier projet d'introduction en Bourse en octobre dernier en raison de la détérioration de l'environnement de marché due à l'attaque sans précédent contre Israël menée par le mouvement islamiste Hamas à partir de Gaza.

A l'époque, Planisware espérait obtenir 313 millions d'euros dans une opération qui aurait valorisé le groupe entre 1,1 et 1,25 milliard d'euros.

Avec près de 700 collaborateurs, l'entreprise sert aujourd'hui environ 550 clients dans une quarantaine de pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie, dont des très grands groupes comme BMW et Michelin dans l'automobile, EDF et Aramco dans l'énergie ou encore les laboratoires Pfizer et Merck en pharmacie.

En 2023, son chiffre d'affaires a atteint 156 millions d'euros, et le groupe vise un taux de croissance pour 2024 de 19,5% avec une marge brute d'exploitation de 33%.

Sa politique de distribution de dividende sera de 40% du résultat net du groupe, une fois la société cotée, a précisé Pierre Demonsant.

L'opération pourrait indiquer un frémissement sur le marché des entrées en Bourse en France, après deux années plutôt moroses.

En 2023, seulement six IPO ont été réalisées à la Bourse de Paris, contre 11 en 2022, "illustrant la prudence dont ont fait preuve les émetteurs face aux incertitudes économiques persistantes", d'après un rapport récent du cabinet EY.

Les montants levés lors de ces opérations étaient bien moindres, avec 61,9 millions d'euros en 2023, contre 305 millions d'euros en 2022, a aussi souligné EY.

Pour 2024, cependant les émetteurs et les investisseurs "sont de plus en plus enthousiastes, les émetteurs étant désireux de profiter de la reprise des marchés", pour EY.

Valeurs associées

Euronext Amsterdam +5.52%
EDF
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +2.23%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -2.56%
LSE -100.00%
BMW
XETRA -0.46%
Swiss EBS Stocks -100.00%
AMEX 0.00%
NYSE +0.22%
NYSE -0.99%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.