Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Apple : une «Keynote» sans surprise et une demi-défaite judiciaire
information fournie par Le Revenu16/09/2021 à 11:29

Le titre du géant américain de la technologie gagne 28% sur un an. (© Handout / Apple Inc. / AFP)

Le titre du géant américain de la technologie gagne 28% sur un an. (© Handout / Apple Inc. / AFP)

Le géant californien a présenté ses nouveaux modèles. Un évènement qui intervient juste après une décision de justice concernant sa boutique en ligne (Apple Store). Que faire de l'action ?

Lors de sa traditionnelle «Keynote», le géant de Cupertino vient de dévoiler quatre nouvelles gammes d'iPhone, un iPad, un iPad mini et une nouvelle montre connectée Apple Watch.

Des nouveautés destinées à capter de nouveaux utilisateurs et à doper les ventes.

En Bourse, le titre Apple marque le pas avec un gain de seulement 11% depuis le 1er janvier dernier, faisant moins bien que le Nasdaq (+16,6%).

Guerre Epic

Au-delà de cet évènement qui n’a pas vraiment réservé de surprises, c’est la guerre entre le studio Epic et la firme californienne qui a retenu l’attention des investisseurs.

Conséquence d’une décision de la justice américaine, l’éditeur du jeu vidéo à succès Fortnite n'est pas tenu de recourir à la boutique en ligne d'Apple (App Store) pour le téléchargement de ses applications.

Depuis un an, Fortnite n’était plus disponible sur les appareils de la marque à la pomme, pour avoir proposé une solution alternative de paiement destinée à contourner la commission de 30% de l’App Store.

Si le choix de passer par un autre système de paiement que l’App Store ne sera pas choisi par tous les éditeurs, cette décision pourrait affaiblir cette activité plutôt lucrative pour Apple. 

Un verdict jugé «nuancé»

Deuxième source de revenus de la firme de Cupertino derrière l’Iphone, la division

Lire la suite sur LeRevenu.com

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 16/09/2021 à 11:29:01.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

  • 16 septembre13:45

    Et personne se demande combien ça va coûter à Epic de ne plus être vendu par Apple ? - Et puis ce n'était pas une Keynote sans surprise, les nouveaux iPads n'étaient pas dans les tuyaux puisque certains imaginaient une autre Keynote dans 10 jours. - Avec des commentaires négatifs comme les vôtre , je comprends mieux pourquoi Apple baisse !


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.