1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Apple devrait ouvrir Siri à de nouvelles applications
Reuters04/06/2017 à 18:29

    4 juin (Reuters) - Apple  AAPL.O  devrait annoncer cette 
semaine ouvrir son assistant vocal Siri à davantage 
d'applications, une initiative visant à contrer le succès du 
service Alexa d'Amazon  AMZN.O . 
    Mais le groupe californien devrait probablement s'en tenir à 
son principe de se concentrer sur un petit nombre de 
fonctionnalités en cherchant à les perfectionner, plutôt que de 
les élargir le plus possible, selon des ingénieurs et experts en 
intelligence artificielle. 
    Siri fonctionne aujourd'hui avec seulement six types 
d'applications: réservation de transports, messagerie, recherche 
de photos, paiement, activité physique et infodivertissement. 
    Lors de sa traditionnelle Conférence internationale des 
développeurs qui s'ouvre lundi à San Jose, Apple devrait 
annoncer élargir ces catégories. 
    Certains experts s'attendent également à ce qu'Apple dévoile 
un appareil similaire à l'Echo d'Amazon, ce boîtier, de la forme 
d'un haut-parleur cylindrique, équipé du logiciel Alexa 
permettant d'effectuer uniquement par la voix des achats sur 
internet. Apple a refusé de s'exprimer sur ce sujet. 
    Mais même si Siri double ses domaines d'intervention, il 
restera très loin des quelque 12.000 tâches qu'Alexa peut 
traiter. 
    Il s'agit là d'une différence stratégique de taille entre 
les deux géants de la technologie 
    Apple parie que les clients n'utiliseront pas les commandes 
vocales si elles ne procurent pas un service similaire à celui 
fourni par un être humain, ce qui constitue une limite à ce que 
peut faire Siri. 
    Amazon ne s'impose pas de telles restrictions avec Alexa, 
pariant que l'assistant vocal avec le plus de "compétences" 
séduira bon nombres d'adeptes, même s'il commet quelques fautes. 
    Ainsi, actuellement, il suffit à un propriétaire d'iPhone de 
dire "Siri, j'aimerais me rendre à l'aéroport" pour que Siri 
ouvre l'application Uber ou Lyft et réserve une voiture.  
    Le logiciel Alexa a besoin de davantage de précisions, 
utilisant un nombre limité de termes comme "demande". Par 
exemple, "Alexa, demande un Uber pour une course" fonctionnera, 
mais "Alexa commande-moi un Uber", ne sera pas exécuté car Alexa 
ne comprend pas qu'il devrait ouvrir l'application "Uber". 
    Les assistants virtuels qui répondent aux commandes vocales, 
deviennent une priorité pour les groupes technologiques qui 
cherchent des façons de retenir les consommateurs et de 
développer courses et services en ligne pour accroître leurs 
revenus. 
     
 
 (Stephen Nellis; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français)) 
 )

Valeurs associées

+0.30%
+1.22%
+0.61%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppww
    04 juin19:08

    n'achetez plus apple. vous vous retrouvez prisonnier de la marque qui vous p^rend ensuite pour une vache à lait. De plus vous soutenez les us et trump

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer