Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Amundi évalue l'impact du " sentiment vert" sur les actions
information fournie par Newsmanagers30/09/2021 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Quelle part les nouvelles liées à la protection de l'environnement, le changement climatique ou les scandales de greenwashing ont sur l'évolution des cours de Bourse des entreprises ? Donner une réponse fiable relève de la gageure tant il est compliqué d' observer et analyser les préférences environnementales des investisseurs et de les isoler du reste des influences des données purement financières. Qui pourrait dire la part d' influence de tel ou tel facteur sur un cours de Bourse?

C' est pourtant ce qu'ont essayé de faire deux chercheurs d' Amundi, Marie Brière et Stefano Ramelli dans un papier intitulé " Green Sentiment, Stock Returns, and Corporate Behavior" . Ils y proposent une nouvelle méthode pour estimer les changements de " sentiment vert " chez les investisseurs et donc leur comportement vis-à-vis des actifs verts. Elle se base sur l' analyse des arbitrages qui ont lieu sur le marché des ETF aux Etats-Unis. La période étudiée court de 2010 à 2020. L' étude se penche sur les flux sur le marché des ETF dits " verts " , c' est-à-dire ceux qui ont dans leur intitulé les mots " climat " , " durable " , ect. Au total une vingtaine seulement d' ETF respectent ces conditions. Leurs flux sont comparés à ceux des ETF conventionnels à caractéristiques comparables. Les auteurs de l' étude ont ainsi pu construire une série historique de " sentiment vert " et de voir comment elle a fluctué dans le temps. Quand un sentiment vert est constaté, cela a un impact sur le prix des actions vertes, qui augmente aussi.

L' impact est fort nous disent les auteurs de l' étude. Ainsi, une hausse " standard " du sentiment vert est associée à des rendements plus élevés de 60 bp sur les 6 mois qui suivent, pour les titres qui sont les plus vertueux sur le plan environnemental.

" Nous avons choisi de baser nos recherches sur le marché des ETF car sur ce marché, il peut se produire un phénomène de ‘miss pricing' vis-à-vis du marché des actions sous-jacentes. Il est provoqué par une structure de détention des ETF différente, beaucoup plus retail que pour les marchés actions aux Etats-Unis " , explique Marie Brière à NewsManagers. En moyenne les ETFs sont détenus à 60% par les investisseurs retail, et même 76% pour les ETFs verts, contre moins de 30% pour les actions. " Par conséquent, les ETF montrent une plus grande sensibilité aux mouvements spéculatifs et cela peut générer des écarts temporaires de prix, qui sont corrigés par les arbitrageurs, via la création ou le rachat de parts d' ETFs, ce qui génère des flux que nous pouvons observer " , poursuit la chercheuse.

Dans l'étude, l' impact de l'évolution du sentiment vert a aussi été étudié sur les décisions des entreprises et notamment les décisions d' investissement et la propension à détenir du cash. Et l'impact serait bien là: quand le sentiment vert augmente les entreprises investissent plus. La montée des prix fait diminuer le coût du capital pour les entreprises et donc pousse à plus d' investissement. " Mais on ne sait pas dans quoi" , note Marie Brière.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.