Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alstom prêt à céder des actifs pour que l'UE valide le rachat du rail de Bombardier
Reuters02/07/2020 à 12:41

ALSTOM PRÊT À CÉDER DES ACTIFS POUR QUE L'UE VALIDE LE RACHAT DU RAIL DE BOMBARDIER

BRUXELLES (Reuters) - Le groupe français Alstom est prêt à céder des actifs pour s'assurer du feu vert des autorités de la concurrence de l'Union européenne (UE) à son projet d'acquisition des activités de construction ferroviaire du canadien Bombardier, selon des sources au fait du dossier.

Selon ces sources, les deux groupes sont convaincus de disposer d'un dossier solide avec peu d'activités redondantes, même si les autorités européennes venaient à juger insuffisantes les concessions qu'ils sont prêts à consentir pour garantir la concurrence, ce qui se traduirait alors par l'ouverture d'une enquête de quatre mois.

Cette opération d'un montant de 6,2 milliards d'euros annoncée en février donnerait naissance à un nouveau numéro deux mondial dans le rail, mieux armé pour faire face à la concurrence du géant chinois CRRC.

La Commission européenne a mis l'an dernier son veto à un rapprochement dans le ferroviaire entre Alstom et l'allemand Siemens SIEGn.DE - au grand dam de la France - et s'est également opposée à un rapprochement des activités ferroviaires de Bombardier et Siemens en 2017.

(Foo Yun Chee, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.17%
XETRA +1.69%
TSX -3.16%
TSX +1.16%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NYORKER
    02 juillet13:07

    L' UE, cheval de Troie des Américains et Chinois pour faire capoter toute initiative de pays européens et faire racheter leurs entreprises par ces mêmes Américains et Chinois.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4889.52 +0.09%
13.298 -0.03%
32.795 -0.76%
69.3 +1.42%
8.454 +0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer