Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Alpha League Table 2017 : les sociétés de gestion indépendantes consacrées
information fournie par Newsmanagers26/06/2017 à 12:30

(NEWSManagers.com) - Qui sont les meilleurs gérants d'actifs français? Ceux qui délivrent l'alpha recherché par tous les investisseurs, c'est-à-dire une surperformance par rapport à un benchmark, le tout corrigé du risque. Pour son édition 2017 publiée en exclusivité par NewsManagers et courant exceptionnellement de mars 2016 au 10 février 2017, l'Alpha League Table (ALT) élaboré par SIX Financial Information (ex- Europerformance) montre que l'année n'a pas été facile pour les 30 sociétés qui entraient dans les critères* du classement (sur un total de 312 sociétés de gestion en actions). Certes, l'alpha moyen des gestionnaires est en hausse par rapport à l'édition précédente : à 1,95%, il enregistre une progression de 7 points de base. Mais la fréquence d'alpha, autrement dit la persistance des bons résultats délivrés par les gestions que le classement ne manque pas d'observer, est en recul à 27,62% contre 34,97% précédemment. L'étude note aussi que jamais ce classement n'aura consacré autant de sociétés de gestion indépendantes (ou filiales spécialisées d'un réseau bancaire) dans le Top 10. Elles sont 8 à s'illustrer dans le haut de ce palmarès et décrochent également de multiples accessits dans le reste du classement. Comgest, Sycomore et Martin Maurel Gestion sont ainsi les trois premiers du classement (voir aussi le PDF lié à l'article pour le classement des 25 premiers).

" Cette édition 2017 est globalement marquée par un recentrage géographique des gestions gagnantes, note par ailleurs l'étude. Les gammes de fonds étant parvenues à se distinguer au-delà des marchés d'actions domestiques sont en effet nettement moins nombreuses que l'an passé, et certains scores attrayants d'alpha ne sont aux mains que de quelques véhicules d'investissement. Autrement dit, il semble qu'il ait été beaucoup plus difficile cette année pour une même société de gestion, d'obtenir des résultats significatifs sur l'ensemble de la gamme de fonds Actions" . A titre de comparaison, en Europe, l'alpha moyen a atteint 2,04% avec une fréquence de 37,8.

Comme chaque année, le classement ALT réserve son lot de belles surprises et de déceptions. Par exemple, deux sociétés de gestion se distinguent particulièrement dans les bonnes surprises: Comgest arrive en tête avec un alpha moyen de 5,27%, pulvérisant tous ses concurrents. Son challenger en termes d'alpha est ainsi Martin Maurel Gestion (troisième du classement général) avec un alpha moyen de 3,56%. C'est la quatrième fois en cinq ans que Comgest arrive en tête de ce palmarès. Une autre société de gestion se distingue par la régularité de son alpha : Sycomore Asset Management, seconde au classement général. Elle affiche ainsi une fréquence de 66,67% pour un alpha moyen 2,42% (5 fonds primés). Comgest (évalué sur une gamme de 19 fonds) a lui une fréquence d'alpha de 65,83%.

Parmi les bonnes surprises, on notera également La Financière de l'Echiquier qui intègre pour la première fois le classement et se place au septième rang, puisque cette année elle remplit " toutes les conditions d'éligibilité à l'Alpha League Table" .

Parmi les déceptions, on notera DNCA qui " après trois accessits consécutifs sur le podium" , se classe 8ème lors de cette édition. " Ainsi, sur un an, les gestions gagnantes semblent avoir eu du mal à maintenir leur niveau d'alpha, mais il faut dire aussi que celui-ci était très élevé l'an passé, note l'étude. Cette année, la gestion Actions France a peiné à inscrire un alpha positif dans la durée" , note l'auteur Alexandre Cassan. Avec toutefois 6 fonds gagnants, DNCA Finance délivre un alpha moyen de 1,34%, associé à une fréquence de 48,96%.

* Les gestionnaires figurant au palmarès de cette étude présentent 234 fonds Actions ayant délivré un alpha positif au cours de la période d'étude. Par rapport à l'an passé où 283 fonds s'étaient illustrés, ce résultat est donc inférieur de -17% et s'explique principalement par un environnement boursier plus délicat à appréhender. Les sociétés doivent avoir au minimum 6 fonds analysés dans l'EuroPerformance Style Analytics pour concourir à l'Alpha League Table, ces derniers étant répartis sur un minimum de 4 catégories d'analyse. Les fonds doivent avoir au moins trois ans d'ancienneté et moins de deux rendements manquants sur la période de calcul de l'alpha (156 semaines). Le classement exclut les ETF et OPCVM de gestion indicielle, l'or et les matières premières, l'immobilier.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.