Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Allocation d'actifs : le positionnement des gérants pour passer l'été
information fournie par H24 Finance pour Boursorama19/07/2021 à 09:34

Après quelques hésitations au lendemain du changement de ton nuancé de la Fed, les actions poursuivent leur marche en avant, actions américaines en tête (+5,5% le mois dernier) tandis que leurs consœurs européennes marquent le pas (+1,1%). Un mouvement d'autant plus accentué par la hausse du dollar. Les actions émergentes rattrapent légèrement leur retard (+3,3%). (Crédit photo : Unsplash - JESHOOTS.COM )

Après quelques hésitations au lendemain du changement de ton nuancé de la Fed, les actions poursuivent leur marche en avant, actions américaines en tête (+5,5% le mois dernier) tandis que leurs consœurs européennes marquent le pas (+1,1%). Un mouvement d'autant plus accentué par la hausse du dollar. Les actions émergentes rattrapent légèrement leur retard (+3,3%). (Crédit photo : Unsplash - JESHOOTS.COM )

En dépit de quelques incertitudes, les gérants diversifiés n'opèrent pas de changement majeur dans leurs allocations en ce début d'été...

Que s'est-il passé ces dernières semaines sur les marchés ?

Les indicateurs économiques ont été de bon augure mais le variant Delta inquiète. Les bourses mondiales ont enchaîné les records, alors que le sujet de l'inflation est toujours d'actualité.

Après quelques hésitations au lendemain du changement de ton nuancé de la Fed, les actions poursuivent leur marche en avant, actions américaines en tête (+5,5% le mois dernier) tandis que leurs consœurs européennes marquent le pas (+1,1%). Un mouvement d'autant plus accentué par la hausse du dollar. Les actions émergentes rattrapent légèrement leur retard (+3,3%).  

Le facteur le plus marquant a été la forte rotation de style. En Europe, l'écart entre le "value" et le "croissance" a atteint +3,17%, au profit des valeurs croissance. La technologie (+4.39%) et la santé (+6,76%) font donc leur grand retour, tandis que les services aux collectivités et les financières accusent une baisse de -2,64% et -2,49%, respectivement. 

Les petites capitalisations européennes (-0,69%) enchaînent leur deuxième mois de sous-performance face aux grandes capitalisations (+1,64%) après un début d'année faste. 

Sur la partie obligataire, alors que l'inflation US atteint +5% et que le discours de la Fed devient un peu moins accommodant, les taux ont fortement baissé. Les marchés achètent le scénario d'inflation "transitoire".

Dans ce contexte, qu'ont fait les gérants diversifiés ?

Globalement, il n'y a pas eu de grands changements dans les allocations, surtout si l'on prend en compte l'effet marché. 
Du côté des dynamisations, on trouvera Sycomore Next Generation qui passe de 36% à 39% d'actions notamment par l'entrée en portefeuille ou renforcement de valeurs de croissance et de technologie. Sur Sycomore Long/Short Opportunities, l'exposition est également remontée passant de 79% à 85%. A noter que dans ces 85% se trouvent 22% de SPACs). Pour les autres fonds longs shorts, notons une très légère augmentation sur BDL Rempart Europe qui passe de 56% à 57% d'exposition nette et sur Eleva Absolute Return Europe qui passe de 21% à 24%. 

Légère augmentation également sur la gamme Polaris d'Oddo BHF AM, la part action de Moderate passe de 26% à 28% et celle de Balanced de 52% à 53%. 

Sur Carmignac Patrimoine, l'exposition actions a été augmentée à 45% pour se situer proche des plus hauts historiques. Le short taux a été réduit et la sensibilité est désormais proche de 0.

A l'inverse, certains fonds ont pris des profits à l'instar d'Invest Latitude Equilibre qui passe de 52% à 48,5%. Le mouvement le plus fort est à mettre au profit de Carmignac Emerging Patrimoine qui abaisse son exposition actions de 40% à 30% avec la réduction de positions longues sur indices, notamment sur la Russie. Cela induit donc moins de cyclicité. La sensibilité obligataire est également réduite, passant de 5,5% à 4,2%.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.