Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Allemagne-Nouveau signe d'un ralentissement de la croissance

Reuters07/08/2014 à 13:40

(Actualisé avec des détails) par Alexandra Hudson BERLIN/FRANCFORT, 7 août, (Reuters) - La production industrielle allemande a augmenté nettement moins que prévu en juin, en raison vraisemblablement d'inquiétudes liées à la situation en Ukraine, une donnée macro-économique qui vient se rajouter à d'autres signes suggérant un ralentissement de la croissance de la première économie européenne. Selon le ministère de l'Economie, cette production a enregistré une progression de 0,3% en juin alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une hausse de 1,3%. Les maigres gains de juin compensent quelque peu le recul de 1,8% constatée en mai, à la faveur notamment d'une reprise dans le secteur de la construction, mais, selon les économistes la progression est "trop faible" et vient "trop tard". "Le deuxième trimestre a été plus faible, comme prévu, après un premier trimestre exceptionnellement bon en raison de la douceur de l'hiver (...) des événements géopolitiques ont également pu jouer", souligne le ministère. "L'évolution des commandes et du sentiment témoigne d'une évolution modeste de la production pour l'instant; la tendance de fond positive se maintient." Le ministère ajoute que la production industrielle du deuxième trimestre était de 1,5% inférieure à celle du premier. CHIFFRES DU PIB DU T2 ATTENDUS JEUDI Les données de la production industrielle au lendemaine de celles des commandes à l'industrie, également ressorties à un niveau très nettement inférieur aux attentes. Ces commandes ont ainsi reculé de 3,2% en juin en Allemagne par rapport à mai, leur plus forte baisse depuis septembre 2011, alors que Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne en moyenne une hausse de 1%. "Tout ceci est moins bon que prévu (...) et c'est trop peu pour faire du deuxième trimestre un trimestre de croissance", a déclaré Christian Schulz, analyste chez Berenberg Bank. "La facteur Poutine joue un rôle (...). Certains entreprises tournées vers l'exportation sont devenues plus prudentes et commandent moins, ce qui entraîne une moindre production." La Russie a massé environ 20.000 soldats près de la frontière avec l'Ukraine et pourrait prétexter une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envahir l'est de ce pays, a déclaré mercredi l'Otan. ID:nL6N0QC3RG Moscou va interdire l'importation de tous les produits agricoles américains et des fruits et légumes de l'Union européenne en réplique aux dernières sanctions que lui ont imposées les pays occidentaux pour son rôle dans la crise ukrainienne, rapporte mercredi soir l'agence de presse Ria Novosti en citant les autorités sanitaires. ID:nL6N0QC6H0 L'Allemagne est vue comme particulièrement exposée à une éventuelle "guerre économique" entre la Russie et l'Occident. Sur les trois premiers mois de l'année, l'Allemagne a vu son produit intérieur brut (PIB) augmenter de 0,8% d'un trimestre de l'autre, enregistrant ainsi sa plus forte croissance en plus de trois ans. Les chiffres du PIB du deuxième trimestre - dont une première estimation doit être publiée dans une semaine - devraient être marqués par une décélération de la croissance. Avant la nouvelle série de sanctions prises à l'encontre de Moscou et les statistiques des commandes à l'industrie et de la production industrielle, la plupart des économistes retenaient comme hypothèse une accélération du rythme de croissance au deuxième trimestre. Certains pensent désormais que ce scénario pourrait être remis en cause au vu des derniers développements. "Après les données de ce jeudi, il y a un risque important d'une légère baisse du PIB", a souligné Christian Schulz. Sur le marché des changes, l'euro était en légère baisse, à 1,3371 dollar (-0,07%) face au billet vert. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 

Mes listes

valeur

dernier

var.

19.5 -18.92%
59.95 +2.30%
5453.58 +0.74%
17.055 +2.99%
0.338 +4.81%
5.27 +1.74%
6.72 +0.93%
36.3 +2.69%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.