Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

AGROALIMENTAIRE-Lindt vise 5-7% de croissance organique, les US pèsent
information fournie par Reuters05/03/2019 à 08:45

 (.)
    ZURICH, 5 mars (Reuters) - Le chocolatier suisse Lindt &
Spruengli  LISN.S  LISP.S  a annoncé mardi viser une croissance
organique de 5% à 7% cette année, en ligne avec ses objectifs à
moyen terme, et qu'il oeuvrait au redressement de ses activités
aux Etats-Unis.
    Son résultat net a progressé de 7,6% à 487,1 millions de
francs suisses (€430 millions) en 2018, en ligne avec le
consensus Infront/Reuters.
    Le fabricant des boules de chocolat Lindor et des lapins de
Pâques enveloppés de feuilles d'or avait abaissé en janvier sa
prévision de croissance face au ralentissement de la demande aux
Etats-Unis.  
    
    Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du
secteur :    
    
    * KRAFT HEINZ MANQUE LE CONSENSUS, LE TITRE CHUTE 
    21 février - Kraft Heinz  KHC.O  a publié jeudi des
résultats inférieurs aux attentes et accompagnés d'une baisse de
son dividende, des annonces sanctionnées par une chute de 15,6%
de son action dans les transactions hors séance à Wall Street.
    Le groupe américain a accusé une perte nette de 12,61
milliards de dollars (11,12 milliards d'euros) au quatrième
trimestre, soit 10,34 dollars par actions, sous l'effet d'une
charge comptable de 15,4 milliards de dollars liée à des
dépréciations de survaleurs et d'actifs immatériels.
    Hors éléments exceptionnels, le trimestre se solde par un
bénéfice par action de 84 cents, dix cents de moins que le
consensus IBES Refinitiv.
    Le chiffre d'affaires, à 6,89 milliards de dollars, est
également inférieur au consensus qui le donnait à 6,94
milliards.
    Comme les autres grands groupes alimentaires aux Etats-Unis,
Kraft Heinz est confronté à la hausse des prix des matières
premières et des coûts de transport, exacerbés par une pénurie
de chauffeurs de camions.
    "La rentabilité a été inférieure à nos objectifs en raison
d'une inflation non anticipée des coûts et d'économies moindres
que prévu", explique le directeur général Bernardo Hees dans le
communiqué de résultats.
    Le dividende a été ramené à 40 cents pour le trimestre, soit
un taux de 1,60 dollar par an au lieu de 2,50 dollars
précédemment.
    Kraft Heinz a aussi révélé avoir reçu en octobre une
convocation de la SEC, le gendarme de Wall Street, au sujet
d'une enquête sur ses méthodes comptables et contrôles internes
de sa fonction achats.  
    
    * DANONE-LES RÉSULTATS EN HAUSSE MALGRÉ LES VENTS CONTRAIRES
    19 février - Danone  DANO.PA  a publié mardi des résultats
annuels en hausse malgré des vents contraires en Chine et au
Maroc et a dit tabler sur une nouvelle amélioration de ses
ventes et de sa marge opérationnelle en 2019.
    Le géant français de l'agroalimentaire a vu sa croissance
organique atteindre 2,9% en 2018, après une hausse de 2,5% en
2017, grâce à une nette accélération au 4e trimestre où ses
ventes ont progressé de 2,4%, dépassant nettement le consensus
de 1,4% établi par la société.
    Il fait toutefois moins bien que son grand concurrent Nestlé
 NESN.PA , qui a vu sa croissante atteindre 3,7% en fin d'année,
pour une progression de 3,0% sur l'ensemble de 2018.
 
    
    * PEPSICO SURPREND EN PRÉDISANT UN RECUL DE SON BÉNÉFICE
    15 février - PepsiCo  PEP.O  a surpris vendredi en prédisant
une baisse de son bénéfice en 2019 en raison du raffermissement
du dollar, de la hausse de ses investissements et de
l'alourdissement de sa facture fiscale.
    Le groupe américain s'attend pour 2019 à un bénéfice ajusté
par action en recul de 3% à 5,50 dollars alors que les analystes
prédisaient une hausse de 3,5% à 5,86 dollars, selon les données
IBES de Refinitiv.
    Le bénéfice d'exploitation de la division "boissons" en
Amérique du Nord s'est contracté de 12% au quatrième trimestre,
au cours duquel PepsiCo a massivement investi sur le plan
commercial pour promouvoir Diet Pepsi et Pepsi Zero face à la
concurrence des produits faiblement sucrés de son rival
Coca-Cola.
    
    * COCA-COLA DÉÇOIT AVEC SA PRÉVISION DE BÉNÉFICE ANNUEL
    14 février - Coca-Cola  KO.N  a fait état jeudi d'une
prévision de bénéfice annuel bien inférieure aux attentes, après
avoir annoncé une baisse de 1% de ses ventes en volume au
quatrième trimestre en Amérique du Nord.
    Le géant des sodas, qui évoque la vigueur du dollar, prévoit
pour 2019 un bénéfice compris entre 2,06 et 2,10 dollars (1,83
et 1,86 euro) par action alors que le consensus était de 2,23
dollars.
    Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a chuté de 6%
à 7,1 milliards de dollars, sous l'effet de la cession des
activités d'embouteillage aux marges relativement faibles. Les
analystes anticipaient un CA de 7,03 milliards de dollars, selon
des données IBES pour Refinitiv.

    * NESTLÉ ACCÉLÈRE À NOUVEAU AVEC LES USA ET LA CHINE
    14 février - Nestlé  NESN.S  s'attend à poursuivre en 2019
le redressement de sa croissance organique, qu'il compte porter
au-delà de 3%, l'amélioration de ses performances en Chine et en
Amérique du Nord lui ayant permis d'accélérer à nouveau l'an
dernier après six années de ralentissement.  
    La croissance organique de Nestlé a atteint 3,0% sur
l'ensemble de 2018 mais elle a passé la vitesse supérieure en
fin d'année pour atteindre 3,7% au dernier trimestre, a annoncé
jeudi le fabricant des tablettes Kitkat et du café Nespresso.
Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur une
croissance de 3,5% au dernier trimestre.
    Le bénéfice net a pour sa part bondi de 42% à 10,1 milliards
de francs (8,88 milliards d'euros), notamment en raison
d'éléments exceptionnels, a déclaré jeudi le groupe suisse.

 (Service Entreprises)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.79%
Swiss EBS Stocks +0.18%
Swiss EBS Stocks -0.53%
Swiss EBS Stocks +0.87%
NASDAQ +1.17%
NYSE +0.90%
NASDAQ +1.35%
NASDAQ +2.55%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.