Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

AB Science en hausse après des résultats encourageants
information fournie par AOF 02/10/2023 à 09:49

(AOF) - AB Science (+4% à 2,47 euros) figure parmi les plus fortes hausses du marché SRD après la présentation vendredi de ses résultats semestriels. La biotech spécialiste de l’emploi des inhibiteurs de protéines kinases (IPK) contre des pathologies « à fort besoin médical » annonce une trésorerie de 14,8 millions d’euros au 30 juin 2023, à laquelle s’ajoute 11,1 millions d’euros à percevoir au titre du crédit impôt recherche pour les années 2020 à 2022, contre 7,2 millions il y a six mois.

La perte nette atteint 10,4 millions d'euros, contre 6,9 millions il y a un an, pour un chiffre d'affaires passé de 629 000 euros à 448 000 euros.

AB Science entend concentrer la majorité de ses ressources cliniques sur le développement de maladies rares avec le masitinib, sur le développement la plateforme microtubule avec l'AB8939 et les futures molécules de la même famille en raison de premiers résultats " très encourageants ". Cette accélération est possible " à présent que les phases 3 confirmatoires ont été autorisées par la FDA aux Etats-Unis et les principales agences européennes ".

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur Pharmacie

Les biotechs mises à rude épreuve

Ces sociétés pâtissent d'un cycle économique beaucoup moins favorable, qui se traduit notamment par une baisse du financement par le capital-risque des start-up. Ces entreprises sont donc obligées de mener des plans de licenciement. A cela s'ajoute un cadre réglementaire bien plus contraint. D'abord, aux Etats-Unis, les mesures liées à l'Inflation Reduction Act (IRA) pourraient avoir un fort impact sur les marges des intervenants. En effet, à partir de 2026, le programme fédéral Medicare va pouvoir renégocier le prix des médicaments commercialisés depuis neuf ans (chimiques) ou 13 ans (biologiques), avec des rabais qui pourraient aller de 35 à 60 % pour les biotechs. De même, en Europe, avec la nouvelle réglementation du médicament présentée à Bruxelles en avril, la durée de protection d'un brevet va être réduite si le traitement innovant n'est pas commercialisé dans tous les pays-membres sous deux ans.

Valeurs associées

Euronext Paris -5.40%

4 commentaires

  • 02 novembre 13:42

    l'anticipation


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.