1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

9 actions à avoir en portefeuille pour le second semestre selon Portzamparc
Boursorama10/07/2019 à 10:05

Le cabinet d'analyse spécialisé dans les petites et moyennes capitalisations dévoile sa liste de convictions pour le second semestre. Découvrez la sélection du spécialiste des small&mid caps

Comme tous les ans, le cabinet d'analyse spécialisé dans les petites et moyennes capitalisations dévoile sa liste de convictions pour le second semestre. Quelles sont les valeurs conseillées à l'achat ? Quel objectif de cours viser sur ces dossiers ? Découvrez la sélection du spécialiste des small&mid caps pour la fin d'année. 

Rubis :  « retour à la normale » 

Après un exercice 2018 compliqué et un premier trimestre 2019 marqué par une baisse de 4% du chiffre d'affaires, le spécialiste de la distribution de GPL devrait renouer avec une croissance à deux chiffres, selon le bureau d'études. Portzamparc relève ainsi son opinion de conserver à renforcer sur Rubis qui intervient dans quatre domaines : le stockage, la distribution finale, l'approvisionnement et la logistique internationale.

L'opérateur indépendant peut notamment compter sur le retour de la croissance externe, avec l'intégration de Kenolkobil, une « bonne acquisition » selon Portzamparc qui juge le » risque d'intégration limité ». Sur le front de la croissance organique, le retour à la croissance devrait également être au rendez-vous, notamment grâce à la Turquie qui devrait afficher une bonne dynamique au second trimestre. 

Si certains facteurs négatifs subsistent et que le groupe reste dépendant de l'évolution du cours des matières premières, le bureau d'études s'attend en 2019 à « une progression significative »de l'EBITDA (+ 14%) à environ 570 millions d'euros ainsi qu'une amélioration du résultat net part du groupe (+ 19%).  En dépit de ces perspectives encourageantes, la valorisation du titre, sous les multiples historiques, les incite à relever leur opinion à renforcer sur le dossier. 

>> L'avis des analystes : renforcer avec un objectif de cours de 55,10 euros

Id logistic : vers une acquisition structurante ? 

La valorisation du titre du pure-player de la logistique contractuelle n'est pas donnée selon le bureau d'études, mais sur la base d'une VE/ EBIT, l'action se paye relativement moins cher que ses comparables, avec une décote d'environ 20% pour 2020 par rapport au reste du secteur. Une sous-valorisation injustifiée selon le cabinet, qui cite « l'excellente performance opérationnelle grâce à l'international et à la France » pour le spécialiste de l'accompagnement de clients dans l'ouverture et la gestion de sites en local et à l'international. Dans ce contexte et grâce à l'essor du e-commerce, la croissance organique devrait être supérieure à 8% sur l'année selon l'analyste. 
Du côté de la situation bilancielle, le groupe a les reins suffisamment solides pour réaliser une acquisition structurante (qui représenterait 25 à 30% de son chiffre d'affaires) sans lever de capitaux. Pour l'investisseur, il faudra rester attentif au risque devises (le Brésil et l'Argentine pesant pour 14% du chiffre d'affaires). 

>> L'avis des analystes : achat avec un objectif de cours de 185 euros, soit un potentiel de 24%

Réalités :  s'exposer à la forte croissance du foncier

Promoteur immobilier, Réalités intègre l'ensemble de la chaine de valeur du développement immobilier et articule son activité notamment autour de deux pôles : la maitrise d'ouvrage et d'usage. Le promoteur est une société en forte croissance avec un résultat d'exploitation multiplié par 3,8 en quatre ans.  Les analystes voient d'un œil positif la double émission hydride de 46 millions menée début juillet, expliquant que « le groupe avait sécurisé ses futures échéances de remboursement ainsi que le financement de son développement, tout en renforçant sa solidité financière ». Selon Portzamparc, la valorisation du titre, en ligne avec son secteur, ne reflète pas la bonne dynamique.  

>>L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours à 29 euros, soit un potentiel de hausse de plus de 30%. 

Ipsen : de solides relais de croissance 

Le cabinet d'analyse se montre particulièrement positif sur le laboratoire français et s'attend à une forte croissance sur les principaux produits commercialisés par Ipsen. Les résultats du premier semestre, marqués par une croissance à deux chiffres ne se sont pas répercutés dans la valorisation du titre qui présente une « forte décote par rapport à ses comparables ».  

Quatorzième groupe mondial dans le domaine de l'oncologie, Ipsen devrait par ailleurs poursuivre sa croissance dans le pôle de médecine de spécialité, ce qui devrait contribuer à l'amélioration de la marge opérationnelle courante. Parmi les autres catalyseurs du titre, le bureau d'études cite les nouvelles indications prometteuses, comme Onivyde. Le groupe peut également compter sur son blockbuster, Somatuline, dont les ventes ont dépassé le milliard. Selon l'analyste, les craintes récentes autour des conséquences d'une mise sur le marché du générique de Somatuline ont été exagérées. Enfin, d'ici 2022, le groupe anticipe un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros ainsi qu'une marge opérationnelle courante de 32%, des objectifs prudents selon les analystes. 

>>L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours à 139,60 euros, soit un objectif de 19,5% 

Mithra : un calendrier déterminant 

Le cabinet d'analyse vante le modèle dé-risqué de la biotech, spécialisée dans les soins de santé féminins, notamment dans la contraception hormonale et les symptômes de la ménopause. Les trois principaux produits candidats au développement, Estelle (contraceptif oral de cinquième génération), PeriNesta (premier traitement oral complet contre la périménopause) et Donesta (thérapie hormonale de nouvelle génération) sont jugés prometteurs, notamment Estelle,  blockbuster potentiel, qui pourrait obtenir une autorisation de mise sur le marché dès 2020. 

>> L'avis de Portzamparc :  35 euros, soit un potentiel de hausse de 42,85%. 

2CRSI: le vrai potentiel est devant nous 

Fabricant innovant et agile de serveurs et de solutions informatiques, 2CRSI affiche des ambitions élevées, supportées par une bonne visibilité. Portzamparc cite notamment le doublement attendu de l'Ebitda cette année, grâce notamment à une poursuite de la croissance. Le retard pris dans la facturation de CGG devrait être rattrapé, tandis que les signaux encourageants de Blade son premier client, combiné à des efforts commerciaux et marketing soutenus devraient porter leurs fruits.  Si le newsflow reste faible, la visibilité du spécialiste de la fabrication de serveurs informatiques est bonne grâce notamment au carnet de commandes qui atteignait plus de 100 millions d'euros à horizon 2020. 

>> L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours de 13,40 euros

CS : l'année de la recovery 

Le concepteur et intégrateur de systèmes critiques possède une expertise métier forte sur 4 principaux secteurs : défense, espace, aéronautique, et énergie. Après un série d'exercice difficile, le groupe devrait enfin pouvoir tourner la page de la dégradation du BFR avec un momentum favorable en 2019, notamment grâce notamment à l'essor de la cybersécurité et de la lutte anti drones. Avec des marchés toujours porteurs et un carnet de commandes bien garni, CS devrait réaliser un bon exercice 2019. Dans ce contexte, la direction se montre confiante pour atteindre son objectif de chiffre d'affaires de 300M€ en 2021,  quitte à réaliser une nouvelle acquisition au besoin,  après celle de Novidy's  qui devrait être consolidée en année pleine.

>> L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours de 6,50 euros, soit un potentiel de 27,45%.

A lire aussi : l'analyse du cercle des analystes indépendants sur CS

SII : une société de qualité, bien gérée, peu chère avec attrait spéculatif 

Le spécialiste des métiers de l'ingénieur dégage une croissance soutenue dans un marché porteur. Pour l'exercice 2018/2019, clos fin mars, SII a généré un résultat net part du groupe en progression de 18,9% à 30,69 millions d'euros, tandis que la marge opérationnelle a augmenté de 0,58 point à 7,35%. Pour Portzamparc, les marges et ainsi que le niveau de cash sont en passe de rattraper les meilleurs acteurs du secteur. Si ajoute une valorisation relativement faible ainsi qu'un attrait spéculatif, l'opa de Capgemini sur Altran confirmant l'attrait du secteur du conseil en technologie. Parmi les autres qualités du groupe de défense, Portzamparc cite la position de leadership du groupe en Pologne « principal moteur de croissance du groupe » et les 33 millions d'euros de cash, qui laissent envisager des acquisitions futures. 

>> L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours de 30,40 euros, soit un potentiel de 27,7% 


Solutions 30 : le meilleur est à venir 

Leader européen des solutions de l'installation de la maintenance d'équipements technologiques, Solutions 30 a dévoilé un chiffre d'affaires en forte hausse de 61% de son chiffre d'affaires en 2018. Le groupe possède de nombreux relais de croissance, sans compter les nouveaux marchés (5g, bornes), ce qui lui confère une très une bonne visibilité. Selon l'analyste « le bon news flow des prochains mois devrait soutenir le titre » et ce d'autant que « la valorisation est en ligne avec la forte croissance du groupe ». 

>> L'avis de Portzamparc : achat avec un objectif de cours de 15,30 euros, soit un potentiel de 66,6% 

FL (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris +4.03%
Euronext Paris +2.10%
Euronext Paris +1.55%
Euronext Paris +0.37%
Euronext Paris -23.39%
Euronext Paris +0.44%
SII
Euronext Paris +0.71%
Euronext Paris -0.84%
Euronext Bruxelles +2.34%

Cette analyse a été élaborée par Boursorama et diffusée par BOURSORAMA le 10/07/2019 à 10:05:53.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bigchef
    03 octobre11:12

    rien que des moins values en suivant leur conseil...... PLUS JAMAIS

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer