1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Une clause du nouvel Aléna vise à dissuader de commercer avec Pékin
Reuters03/10/2018 à 06:51

    WASHINGTON, 3 octobre (Reuters) - Une disposition du nouvel
accord commercial tripartite Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC,
USMCA en anglais) vise à empêcher tout accord de libre-échange
avec des pays n'ayant pas le statut d'économie de marché, ce qui
cible particulièrement la Chine, ont estimé mardi des analystes.
    Washington et Ottawa ont conclu dimanche à l'arraché un
accord visant à sauver l'Aléna en tant que zone de libre-échange
tripartite avec Mexico.  
    Donald Trump a obligé le Canada et le Mexique à accepter un
certain nombre de contraintes pour commercer avec les
Etats-Unis, leur principale zone d'exportation.
    Le président américain, qui souhaite mettre fin à la liberté
qui prévaut dans les échanges commerciaux dans le monde, veut
isoler la Chine et empêcher les compagnies chinoises d'utiliser
le Canada et le Mexique comme des "portes dérobées" pour
acheminer des produits libres de droits de douane aux
Etats-Unis.
    Selon une clause de l'AEUMC, si l'une des parties veut
négocier un accord de libre-échange avec un pays n'ayant pas le
statut d'économie de marché, elle doit prévenir les autres
parties trois mois avant d'entamer de telles discussions. Si ces
négociations aboutissent, les autres parties prenantes de
l'AEUMC peuvent alors se détacher de l'accord sous six mois et
conclure leur propre accord bilatéral.
    Cette clause confère à l'administration Trump une forme de
veto sur tout accord commercial que le Canada et le Mexique
pourraient vouloir conclure avec la Chine, estime un analyste de
l'institut American Enterprise, situé à Washington.
    "Nous avons des raisons de penser qu'un accord de
libre-échange avec la Chine est une possibilité pour le Canada
et le Mexique (...) C'est une façon très élégante de gérer
cela", a déclaré Derek Scissors. 
    "Aucun accord avec la Chine ne vaut de perdre un AEUMC
ratifié", a-t-il ajouté.
    Si Washington établit la même clause dans ses négociations
avec l'Union européenne et le Japon, il pourrait alors isoler
davantage Pékin au sein du commerce mondial, a poursuivi
Scissors.
    La Chine a demandé à l'Organisation mondiale du commerce
(OMC) de lui reconnaître le statut d'économie de marché, plus de
16 ans après son adhésion à l'OMC, une demande à laquelle les
Etats-Unis sont opposés. 

 (David Lawder; Jean Terzian pour le service français)
 

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 03/10/2018 à 06:51:49.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer