Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

TV-Avec Endemol, le français Banijay devient 1er producteur mondial
information fournie par Reuters26/10/2019 à 17:12

    * Banijay signe un accord définitif pour racheter 100%
d'Endemol
    * Une transaction à €2 mds pour acquérir le néerlandais-sces
    * Une acquisition financée par augmentation de capital et
dette
    * Vivendi a contribué à hauteur de €100 mlns-source
    * Une introduction en Bourse envisagée à partir de
2023-source

 (Actualisé avec précisions)
    PARIS, 26 octobre (Reuters) - Banijay, fondé par le Français
Stéphane Courbit, a officialisé samedi l'ambitieux rachat de
l'un des géants mondiaux de la production audiovisuelle, Endemol
Shine, dans le cadre d'une transaction atteignant environ deux
milliards d'euros, selon deux sources au fait du dossier. 
    Endemol, dont le siège est aux Pays-Bas, compte dans son
volumineux catalogue de divertissements les émissions à succès
"The Voice", "Masterchef" ou encore les célèbres séries "Black
Mirror" et "The Fall". 
    Le groupe néerlandais est aussi à l'origine du programme de
téléréalité "Big Brother", qui a connu son heure de gloire en
France sous le nom "Loft Story" à partir de 2001. 
    Banijay produit pour sa part les émissions "Fort Boyard",
"Koh Lanta" et des programmes présentés par les animateurs
vedettes Nagui et Cyril Hanouna. 
    Leur rapprochement fera naître un nouveau géant mondial
générant un chiffre d'affaires annuel estimé à environ trois
milliards d'euros pour 2019, riche d'un catalogue comprenant
l'équivalent de 100.000 heures de programmes et de séries.
    Selon l'une des sources, le nouvel ensemble pourrait être
introduit en Bourse à compter de 2023 afin de tirer parti de
l'appétit mondial pour les contenus symbolisé par le succès,
notamment, des plateformes de streaming comme Netflix  NFLX.O . 
    L'annonce de la signature d'un accord définitif en vue du
rachat de la totalité du capital d'Endemol Shine Group vient
clore un peu plus d'un an de discussions.
    Endemol, copropriété du groupe Walt Disney  DIS.N  et du
fonds d'investissement privé Apollo Global Management  APO.N ,
avait été mis en vente en juillet 2018 à un prix compris entre
2,3 et 3 milliards d'euros, suscitant l'intérêt de plusieurs
acquéreurs potentiels.
    La plupart avaient ensuite jeté l'éponge, rebutés par
l'endettement d'Endemol et le prix demandé par les acquéreurs,
qui ont finalement revu leurs prétentions à la baisse pour
conclure avec l'entrepreneur français.
    
    UN LONG PROCESSUS
    Dans un communiqué officialisant la signature de l'accord,
Banijay précise que la transaction sera financée via une
augmentation de capital du groupe, pour un montant qui devrait
représenter entre 300 et 400 millions d'euros selon l'une des
sources, et par de la dette. La dette financière existante des
deux entités sera dans ce cadre refinancée avec les banques
Natixis, Deutsche Bank et la Société Générale. 
    Après finalisation de leur mariage, les deux groupes seront
détenus par la holding LDH à hauteur de 67,1% et par le groupe
de médias et de divertissement français Vivendi  VIV.PA  (32,9%)
qui a apporté son soutien financier à la transaction à hauteur
d'environ 100 millions d'euros, selon la même source.
    LDH est contrôlée à 52% par Financière LOV, véhicule
d'investissement de Stéphane Courbit, et compte parmi ses autres
investisseurs le groupe italien De Agostini et l'entrepreneur
français Marc Ladreit de Lacharrière, qui a également étoffé sa
participation au sein de Financière LOV.  
    Stéphane Courbit connaît bien Endemol pour avoir été le
président d'Endemol France de 2001 à 2007.
    L'actuel PDG de Banijay Marco Bassetti est également un
ancien d'Endemol : il a fondé sa division italienne en 1997,
qu'il a revendue à Endemol. Il est par la suite devenu directeur
des opérations du groupe puis président avant de quitter le
néerlandais en 2012.
    L'opération reste soumise à l'approbation des autorités de
régulation concernées et à la consultation des représentants du
personnel avant d'être bouclée.   

 (Gwénaëlle Barzic et Elizabeth Pineau)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -1.74%
ITV
LSE -1.49%
NYSE -1.57%
NYSE -6.89%
NASDAQ -21.79%

2 commentaires

  • 27 octobre06:44

    1er mondial de producteur de séries ou il n'y pas besoin de réfléchir et pour acteurs qui ne trouvent plus de cachet payes en grande partie par la redevance télé obligatoire. De quoi endormir ce peuple de veaux et pendant ce temps la ...une petite taxe sur les chips , sur le poids des voiture, sur le droit de respirer....


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.