Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Third Point de Loeb se lance dans l'investissement en crédit privé en tant que "complément"
information fournie par Reuters14/02/2024 à 17:46

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto)) par Svea Herbst-Bayliss

Third Point, la société du gestionnaire de fonds spéculatifs Daniel Loeb, investira dans le crédit privé cette année, en pariant sur des conditions positives pour les marchés du crédit et des actions en 2024.

"Nous allons ajouter le crédit privé en complément de nos stratégies existantes et nous prévoyons de commencer à investir dans ce nouveau secteur dans les prochains mois", a écrit Loeb aux investisseurs dans une lettre consultée par Reuters mercredi.

Third Point, qui investit environ 10,6 milliards de dollars d'actifs , a enregistré un gain de 3,6 % en 2023. Bien que ce résultat soit inférieur au rendement de 26 % de l'ensemble du marché, il s'agit d'une victoire pour l'investisseur milliardaire après une perte de 22 % en 2022.

L'année dernière, Third Point a embauché Chris Taylor, qui était auparavant directeur général de Madison Capital Fund LLC, pour développer l'activité autonome de crédit privé de Third Point.

Loeb a déclaré que cette nouvelle activité viendrait s'ajouter aux stratégies existantes de la société, dont près de 40 % du portefeuille est réparti entre le crédit structuré et le crédit d'entreprise.

Cette année, Third Point s'attend à ce que les rendements soient alimentés par "un environnement de taux d'intérêt plus stable qui crée des opportunités dans des situations événementielles, y compris celles où un engagement actif peut aider à catalyser la valeur"

Dans le même temps, M. Loeb a déclaré aux investisseurs que Third Point suivrait son modèle d'"investissement opportuniste dans le crédit, avec des opportunités croissantes d'agir en tant que fournisseur de liquidités pendant les périodes de stress accru"

Parmi les grands gagnants de l'année dernière figure un pari sur Bath & Body Works BBWI.N , où Third Point a fait pression pour que l'entreprise intègre au conseil d'administration de nouveaux talents ayant une expertise du secteur et pour que la rémunération des dirigeants soit plus judicieuse. Il s'est abstenu de lancer un défi au conseil d'administration en mars 2023.

En outre, les paris sur les crédits dans les secteurs de la santé et des télécommunications, associés à un large rallye de fin d'année, ont aidé Third Point l'année dernière. Mais il y a d'autres opportunités à venir, a déclaré Loeb, notant qu'il y aura plus de mises à niveau de la fibre et de déploiement de la téléphonie fixe sans fil, mais aussi une pression sur certains acteurs en raison du coût plus élevé du capital.

Cela créera des opportunités à court et à long terme dans les structures de capital de taille moyenne et extrêmement importante

Valeurs associées

NYSE -1.43%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 14/02/2024 à 17:46:56.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.