Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Thales va céder son activité signalisation ferroviaire à Hitachi Rail
information fournie par Reuters04/08/2021 à 10:11

(Actualisé avec communiqué d'Hitachi §4-5 et 12, cours de Bourse §3)

PARIS, 4 août (Reuters) - Thales TCFP.PA a annoncé mercredi un accord en vue de céder son activité de signalisation ferroviaire ("Ground Transportation Systems", GTS), au japonais Hitachi Rail 6501.T ASDOF.PK pour une valeur d'entreprise de 1,66 milliard d'euros, confirmant une information publiée par Reuters mardi.

Cette opération, dont la clôture devrait intervenir fin 2022 ou début 2023, va permettre à Thales de renforcer son "positionnement stratégique (...) sur trois grands marchés porteurs à long terme : Aérospatial, Défense & Sécurité, Identité & Sécurité numériques, ce qui permettra d'accélérer la progression de la marge d'EBIT et de poursuivre le désendettement", est-il précisé dans un communiqué.

Dans le sillage de cette annonce, le titre Thales s'adjugeait 1,8% en milieu de matinée à la Bourse de Paris, surperformant un marché parisien .FCHI en hausse de 0,5% au même moment.

De son côté, le groupe japonais a souligné par voie de communiqué que l'entité résultant de cette opération serait "bien placée pour devenir un leader mondial dans le marché de la signalisation ferroviaire."

Le rapprochement de Hitachi Rail et des activités GTS de Thales est "intéressante sur le plan stratégique et géographique" et permettra également "des complémentarités et des synergies sur le plan technologique", estime le groupe nippon.

La présence de Thales - dont l'Etat français est l'un des principaux actionnaires - dans des secteurs aussi diversifiés que la défense, l'aéronautique civile mais aussi le spatial et les solutions d'identité et de sécurité numériques ou encore le transport, avait été critiquée par certains investisseurs.

RECENTRAGE DES ACTIVITÉS, OBJECTIFS 2021 REVUS

Alors que la crise du COVID-19 a pesé sur les ventes et les résultats de Thales l'an dernier, le produit de cette cession, lancée au printemps, "renforcera le bilan de Thales et libérera un niveau de trésorerie significatif", est-il souligné dans le communiqué.

Avec la perspective de cette opération, les activités concernées ayant vocation à être traitées comme "en cours de cession", Thales a ajusté ses objectifs financiers pour 2021.

Le groupe français a maintenu sa prévision d'un ratio des prises de commandes rapportées au chiffre d'affaires (book-to-bill) supérieur à 1 (comme au cours des exercices 2019 et 2021) mais il a légèrement abaissé sa prévision de chiffre d'affaires, désormais attendu dans une fourchette allant de 15,8 à 16,3 milliards d'euros (contre 17,5 à 18,0 milliards d'euros lors de la présentation de ses résultats du premier semestre fin juillet).

La fourchette de sa prévision de marge d'EBIT (résultat d'exploitation) a en revanche été légèrement relevée. Thales prévoit désormais qu'elle soit comprise entre 9,8% et 10,3%, en hausse de 180 à 230 points de base par rapport à 2020, alors qu'il s'attendait auparavant à ce qu'elle s'établisse entre 9,5% et 10%, soit une hausse de 150 à 200 points de base par rapport à 2020.

Pour cette opération, Thales a été conseillé par la banque Lazard LAZ.N .

Le groupe japonais a quant à lui estimé que cette opération permettrait à Hitachi Rail de potentiellement atteindre d'ici 2026 - soit environ quatre ans après la conclusion de la transaction - un chiffre d'affaires de 1.000 milliards de yens (7,7 milliards d'euros) et un ratio de résultat opérationnel ajusté à deux chiffres.

(Reportage Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse et Blandine Hénault)

Valeurs associées

Tradegate -4.34%
Euronext Paris +1.18%
Euronext Paris +1.28%
NYSE -1.77%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.