Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Telefónica va supprimer 5.100 postes en Espagne d'ici à 2026
information fournie par Boursorama avec AFP 04/12/2023 à 14:35

Le géant espagnol des télécoms Telefónica va supprimer près de 5.100 postes en Espagne, soit un tiers de ses effectifs dans le pays, d'ici à 2026 dans le cadre d'un vaste plan social, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

( AFP / GABRIEL BOUYS )

( AFP / GABRIEL BOUYS )

Ces suppressions de postes, annoncées lors d'une réunion entre la direction et les syndicats, toucheront l'ensemble des activités de l'entreprise en Espagne, a précisé à l'AFP une source syndicale. Elles seront mises en œuvre progressivement d'ici à 2026, a indiqué une source proche des négociations.

Le groupe de télécoms, présent dans 12 pays, dont le Brésil, l'Allemagne et le Royaume-Uni, emploie actuellement 16.500 personnes en Espagne, sur un total de 100.000 dans le monde. Il a déjà supprimé plusieurs dizaines de milliers de postes en Espagne ces dernières années.

Contactée par l'AFP, la direction de l'entreprise a indiqué avoir "communiqué aux différents représentants des salariés l'ajustement" réclamé à ses différentes branches d'activité en Espagne, jugé nécessaire pour les "adapter au processus de transformation (...) requis par la nouvelle ère numérique".

Le groupe s'est, en revanche, refusé à donner le nombre total de suppressions d'emplois.

Poids lourd de la téléphonie mondiale, Telefónica est confronté, comme la plupart de ses concurrents européens, à une lourde dette, qui suscite des inquiétudes sur sa solvabilité en raison de la remontée des taux d'intérêt et de la forte inflation, qui grignote sa rentabilité.

Pour réduire cet endettement, le groupe a effectué d'importantes cessions d'actifs ces dernières années, dont la vente des tours de télécommunications de sa filiale Telxius pour 7,7 milliards d'euros. Il a également procédé à plusieurs plans de départs volontaires.

Ces mesures ont permis de faire reculer fortement la dette, passée de 50 à 27,5 milliards d'euros depuis l'arrivée de José María Álvarez-Pallete à la tête du groupe en 2016, mais pas son ratio d'endettement, l'entreprise ayant, dans le même temps, réduit sa voilure et vu fondre sa capitalisation.

Depuis la crise financière, Telefónica a vu son cours de Bourse chuter lourdement, passant de près de 23 euros en 2007 à moins de 4 euros actuellement. Ce qui a fait passer sa capitalisation de 100 à 21 milliards d'euros.

Valeurs associées

4,10 EUR Sibe -0,87%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.