Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Technip bondit après l'abandon du projet CGG, qui plonge

Reuters15/12/2014 à 12:44

TECHNIP GRIMPE EN BOURSE

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Technip enregistre lundi matin la plus forte hausse de l'indice CAC 40 à la Bourse de Paris après avoir renoncé à déposer une offre de rachat sur CGG, même si le groupe continue de vouloir se développer dans le domaine des études de gisements pétroliers.

Technip a annoncé dimanche qu'il n'avait finalement pas l'intention de faire une offre après avoir tenté sans succès de trouver avec CGG une alternative à son projet initial de rachat de 1,47 milliard d'euros, dévoilé le 20 novembre et rejeté par le spécialiste des services et équipements géophysiques.

Alors que des intervenants s'interrogeaient ces dernières semaines sur la logique industrielle de l'opération et redoutaient pour certains une surenchère coûteuse, l'action Technip gagne 6,43% à 49,19 euros à 11h20, après un plus haut à 50,49 euros.

Il s'inscrit largement en tête du CAC 40 (+0,7%) dans des volumes dépassant déjà ceux enregistrés en moyenne sur une séance complète ces trois derniers mois.

Le titre CGG plonge pour sa part de 31% à 4,763 euros dans des volumes représentant près de trois fois et demie ceux enregistrés en moyenne en une séance ces 90 derniers jours.

Il retombe ainsi à des niveaux proches de début novembre lorsque le projet de rachat de l'américain Baker Hughes par Halliburton et l'approche de Technip n'étaient pas connus.

"CGG devrait chuter lourdement puisqu'il est difficile de croire à un prédateur étranger étant donné que l'Etat français est un actionnaire clé du groupe avec environ 19% des droits de vote", a souligné un trader basé à Paris.

Pour Gilbert Dupont, l'annonce de Technip "devrait contribuer à dégonfler pour partie l'intérêt spéculatif dont a bénéficié" ces dernières semaines le titre CGG, qui devrait "revenir à ses fondamentaux, aujourd'hui dégradés par la forte baisse des prix du baril".

Technip a de son côté fait savoir lundi qu'il continuait de vouloir se développer dans le domaine des études de gisements pétroliers après l'échec de son projet de rachat de CGG.

"Evidemment, nous allons continuer à développer des technologies dans l'amont. Et plus nous pourrons arriver à construire une vision complète qui va du gisement au système de production, plus nous aurons une forte différenciation pour gagner des projets plus complets", a déclaré Thierry Pilenko lors d'une conférence téléphonique.

"La réaction du client a montré qu'il y avait beaucoup d'intérêt à ce que Technip combine les savoir-faire de production et les savoir-faire de gisements (...) J'ai reçu beaucoup d'encouragements pour que nous allions de l'avant avec cette stratégie", a-t-il ajouté.

PAS D'"INTERFÉRENCE" DE L'ÉTAT

Prié de dire comment Technip comptait se développer dans les études de gisements pétroliers, Thierry Pilenko a simplement souligné que son groupe pouvait le faire à travers des acquisitions et des alliances, mais aussi de manière organique.

Il a également jugé que le prix proposé à CGG "était le bon" et indiqué que les options alternatives au projet initial de Technip examinées avec CGG concernaient avant tout les études de gisements et non les acquisitions de données.

CGG, qui a réaffirmé dimanche "sa confiance dans la mise en oeuvre et dans la réussite de (sa) stratégie en tant que société indépendante", s'était inquiété des conséquences du projet de Technip de se séparer de la division Acquisition, dont l'activité consiste à mettre en évidence les réserves de pétrole.

Thierry Pilenko a en outre déclaré que l'Etat, bien que présent au capital des deux sociétés, les avait laissées négocier entre elles, "sans interférence".

Le PDG s'est également voulu rassurant malgré la chute des cours du pétrole survenue ces derniers mois, qui pourrait inciter les compagnies pétrolières à freiner leurs investissements.

"Notre carnet de commandes de près de 20 milliards d'euros nous procure une très bonne visibilité sur 2015 et au-delà, ce qui est assez remarquable dans le contexte actuel de notre secteur. En fait, c'est la meilleure visibilité que nous ayons jamais eue sur l'année suivante à ce stade."

Technip a par ailleurs annoncé lundi un accord avec la division allemande d'Air Liquide Global E&C Solutions en vue du rachat de ses activités liées aux technologies Zimmer pour la production de polymères, une opération de "plusieurs dizaines" de millions d'euros selon Thierry Pilenko.

(Avec Juliette Rouillon et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.