Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole à 50 dollars : les experts sont divisés sur la solidité du rebond

Boursorama27/05/2016 à 16:12

Les cours du pétrole sont revenus à 50 dollars/baril grâce au sentiment de rééquilibrage entre l'offre et la demande au niveau mondial. Mais ce rééquilibrage est-il durable ?

Le pétrole a momentanément rejoint le niveau des 50 dollars/baril jeudi 26 mai, aussi bien pour le Brent européen que pour le WTI américain. Les 26-27 dollars/baril atteints en janvier-février semblent désormais un vieux souvenir. Pour la banque Neuflize OBC, ce rebond est « solide ».

Après sa chute vertigineuse de plus de 70% en 18 mois, le pétrole n’en finit plus de rebondir. Le 11 février dernier, les prix du pétrole WTI étaient en chute de 25% depuis le début de l’année ; désormais la tendance est totalement inversée, avec des prix en hausse de 36% depuis le début de l’année. Entre leur point bas de février et leur niveau actuel, les prix de l’or noir ont presque doublé.

Les fondamentaux du marché ont peu évolué…

L’ampleur de ce retournement de tendance, qui a bénéficié par ricochet à l’ensemble des marchés actions, reste surprenante lorsque l’on constate en parallèle le peu d’évolutions fondamentales qu’a connu le marché du pétrole au cours des trois derniers mois.

L’Arabie Saoudite, et plus généralement l’Opep, continue d’extraire des quantités record de pétrole de son sous-sol puisqu’aucun gel de la production n’a été convenu lors du sommet d’avril à Doha. Depuis l'échec de cette réunion, les discussions n'ont pas avancé sur le sujet.

Par ailleurs, certaines raisons avancées au cours des derniers mois pour expliquer la bonne tenue des cours de l’or noir ne sont pas convaincantes à long terme, qu’il s’agisse des éphémères grèves dans le secteur pétrolier au Koweït, des incendies au Canada ayant provoqué une baisse de la production dans le pays, ou encore de certains sabotages au Nigéria ou des difficultés au Venezuela. Malgré leur impact à court terme sur les prix, ces événements ne participent pas à une véritable modification des fondamentaux du marché.

…Mais la production de pétrole ralentit aux Etats-Unis

En revanche, aux Etats-Unis, la production de pétrole connaît une légère décrue, à 8,8 millions de barils/jour la semaine dernière contre 9,6 Mb/j lors des sommets atteints en juin 2015, rapportait vendredi le journal Les Echos. La semaine dernière, la production américaine a enregistré une onzième semaine consécutive de lente décrue.

Sans changer drastiquement les conditions de l’offre et de la demande à l’échelle mondiale, cette diminution reste significative et alimente l’idée selon laquelle les excès d’offre de pétrole observés tout au long de l’année 2015 et en début d’année 2016 sont en train de se réduire.

La modération de la production américaine se retrouve également depuis quelques semaines dans l’évolution des stocks de pétrole brut américains. La semaine dernière, ces stocks ont diminué de 4,2 millions de barils, et l’évolution des stocks est globalement neutre depuis un mois. Cette tendance contraste avec les hausses de stocks régulièrement enregistrées entre janvier et avril 2016, et avant cela en 2015.

À cela s’ajoute la révision à la hausse des estimations de la demande mondiale de pétrole en 2016 : les experts s'attendent désormais à une hausse de la consommation de +1,4 million de baril/jour en 2016 par rapport à 2015, contre +1,2 Mb/j prévu précédemment, souligne également Les Echos.

Rebond « solide » pour certains, éphémère pour d’autres

« Ce rebond [du pétrole] nous semble solide » commente pour sa part la banque Neuflize OBC dans une note d’analyse diffusée jeudi soir, considérant que le marché du pétrole est en train de se rééquilibrer après plusieurs mois d’excès d’offre.

Pour cette raison, l’établissement estime qu’en bourse, les compagnies pétrolières « pourraient profiter d’un regain d’intérêt durable » du fait que « le secteur pétrolier montre des signes de renouveau ».

Pourtant, dans son édition de vendredi, le journal Les Echos affirme pour sa part que « les experts restent dubitatifs sur le maintien à court terme des cours à ce niveau ».

En cause : toujours ce sentiment que les prix ont été tirés trop vite vers le haut par les événements de court terme au Canada, au Venezuela ou au Nigéria.

« Toute la question est maintenant de savoir si ces interruptions [de productions dans les pays mentionnés] vont durer et accélérer le rééquilibrage du marché, ou si à l’inverse la production va repartir et provoquer une rechute des prix » résume Anne Feitz des Echos, avant d’ajouter : « le redémarrage des installations au Canada et dans certains endroits du Nigéria pourrait peser sur les cours dans les prochaines semaines ».

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.