1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Orange confirme sa stratégie et veut accélérer à partir de 2018
Reuters07/12/2017 à 09:26

    * Orange réaffirme sa stratégie lors d'une journée 
investisseurs 
    * Vise un Ebitda en hausse de 2% en 2017, accélération en 
2018 
    * Le pic des investissements sera atteint en 2018 
    * Promet un dividende d'au moins 65 centimes jusqu'en 2020 
    * Stéphane Richard candidat à un 3e mandat en 2018 
 
 (Actualisé avec déclarations du directeur financier et cours) 
    PARIS, 7 décembre (Reuters) - Orange  ORAN.PA  vise une 
accélération de la croissance de ses résultats financiers à 
l'horizon des trois années à venir en poursuivant sa stratégie 
d'investissements dans le déploiement des réseaux très haut 
débit et de diversification dans de nouveaux services aux 
consommateurs. 
    A l'occasion d'une journée investisseurs à Londres, 
l'opérateur télécoms a réaffirmé jeudi dans un communiqué le cap 
fixé en 2015 dans son plan stratégique "Essentiels 2020" et 
annoncé de nouveaux objectifs financiers marqués par le retour 
au vert de plusieurs indicateurs après la tempête "Free mobile". 
    Cette rencontre avec les investisseurs intervient à un 
moment clef pour le numéro un français des télécoms, dont le PDG 
Stéphane Richard brigue un troisième mandat au printemps 
prochain.  
    "Forts de nos atouts, nous allons capitaliser sur le succès 
d'Essentiels 2020 pour accélérer la croissance et la 
transformation du groupe vers un opérateur multi-services et 
atteindre une croissance durable à la fois sur notre coeur de 
métier et sur de nouveaux services, dans tous les pays où le 
groupe est présent", déclare le dirigeant, à la tête de l'ancien 
monopole public depuis 2011, dans le communiqué. 
    L'opérateur télécoms, durement éprouvé par l'arrivée de Free 
(Iliad  ILD.PA ) sur le marché français du mobile en 2012, vise 
notamment une croissance de son Ebitda ajusté d'environ 2% cette 
année avant une accélération, qu'il n'a pas quantifiée, en 2018. 
    Orange table par ailleurs pour cette année sur un retour à 
la croissance de son cash-flow opérationnel - soit l'Ebitda 
ajusté retranché des investissement - avant une accélération en 
2018. 
    Le groupe prévoit d'atteindre un pic dans ses 
investissements en 2018 et projette de verser un dividende 
annuel d'un minimum de 65 centimes d'euros sur la période 
2017-2020, en hausse par rapport au montant de 60 centimes 
évoqué à l'origine. 
     
    PRUDENCE SUR LES ACQUISITIONS ET LES CONTENUS 
    L'opérateur télécoms compte poursuivre le déploiement à 
marche forcée de la fibre optique, notamment en France où son 
effort d'investissement lui a permis de repartir à la conquête 
des centre-villes face à ses concurrents. 
    Orange, qui a assuré à ce jour 70% de la construction du 
réseau de fibre dans l'Hexagone, prévoit ainsi de raccorder 20 
millions de logements à la fibre en zones très denses et 
moyennement denses dès 2021, soit avec un an d'avance. 
    Il mise en outre sur la poursuite de son effort de réduction 
des coûts avec une économie supplémentaire d'un milliard d'euros 
prévue sur la période 2019-2020, au-delà des 3 milliards 
initialement envisagés, tout en proposant de nouveaux services à 
ses consommateurs à l'image du lancement de sa banque mobile, 
Orange Bank, le mois dernier. 
    Le groupe se montre en revanche prudent en matière 
d'acquisitions, qui seront circonscrites à son périmètre 
géographique, comme dans ses investissements dans les contenus, 
en refusant d'"alimenter la surenchère sur le montant des 
droits". 
    Orange marque ainsi sa différence avec le numéro deux 
français des télécoms SFR, propriété d'Altice  ATCA.AS , qui a 
fait le pari de la convergence des télécoms et des contenus en y 
consacrant de lourds investissements. 
    Le groupe fondé par l'entrepreneur milliardaire Patrick 
Drahi est toutefois chahuté depuis plusieurs semaines en Bourse, 
faute d'être parvenu à endiguer le départ de ses abonnés en 
France. 
    "Cette convergence fixe-mobile, c'est cela qui fait la 
différence. Ce n'est pas une pseudo convergence 
télécoms-contenus qui changerait le monde, ce n'est pas cela qui 
se passe", a expliqué le directeur financier d'Orange Ramon 
Fernandez à des journalistes. 
    En début de séance, à 9h22, l'action d'Orange se traite en 
léger repli de 0,32% à 14,285 euros alors que le CAC 40  .FCHI  
gagne 0,19%.      
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2ku9NlI 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Le communiqué :    http://bit.ly/2ku9NlI 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Benjamin 
Mallet) 
 

Valeurs associées

Euronext Amsterdam +0.43%
Euronext Paris +0.48%
Euronext Paris +0.09%
Euronext Paris +0.22%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer