1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Onu-Chine et USA s'opposent au Conseil sur les droits de l'homme

Reuters23/03/2018 à 14:28
 (Ajoute citations)
    GENEVE, 23 mars (Reuters) - La Chine et les Etats-Unis se
sont opposés vendredi devant le Conseil des droits de l'homme
des Nations unies où la délégation américaine a rejeté une
résolution présentée par Pékin et proposant "une coopération
mutuellement bénéfique", notion défendue par le président
chinois Xi Jinping.
    Cette passe d'armes est intervenue dans le contexte de
tensions commerciales fortes qui prévaut actuellement entre
Washington et Pékin. Donald Trump a annoncé jeudi un ensemble de
mesures commerciales contre la Chine.     
    Le représentant américain auprès du Conseil de Genève, Jason
Mack, a accusé la Chine de chercher, par son texte, à affaiblir
les normes internationales sur les droits de l'homme et à les
subordonner aux impératifs du commerce et du développement.
    C'est la deuxième fois seulement en près de douze ans que la
Chine présentait - avec le soutien de l'Egypte et du Pakistan -
une résolution devant le Conseil des droits de l'homme. 
    Le représentant de la Chine à Genève, Jiang Duan, a invité
les 47 pays membres du forum à adopter le texte par consensus.
Mais Jason Mack s'y est opposé, appelant à organiser un vote. 
    La délégation américaine a été la seule à voter non.
Vingt-huit pays ont voté pour, 17 délégations se sont abstenues
et un pays n'était pas représenté. 
    "Il est clair que la Chine cherche, par cette résolution, à
affaiblir le système des droits de l'homme de l'Onu et les
normes qui le soutiennent", a déclaré Jason Mack.
    "Le langage 'réconfortant' sur la coopération mutuellement
bénéfique est destiné à bénéficier aux Etats autocratiques au
détriment des peuples dont en tant qu'Etats, nous devons tous
respecter les droits de l'homme et les libertés fondamentales",
a ajouté le diplomate américain.
    Les Etats-Unis, a-t-il poursuivi, ne participeront pas aux
efforts visant à réduire les obligations des Etats en matière de
respect des libertés fondamentales ou "à les subordonner à
d'autres objectifs comme ceux relatifs au développement ou au
commerce". 
    Les représentants chinois "ont clairement montré leur
intention de glorifier leur chef d'Etat en inscrivant sa pensée
dans le langage international des droits de l'homme", a encore
estimé Jason Mack.
    "La Chine pourrait libérer des individus arrêtés à tort ou
protéger le droit des minorités religieuses à pratiquer
librement leur religion, ce serait un véritable exemple de
coopération dans la promotion et la protection des droits de
l'homme", a-t-il déclaré.
    L'Australie, le Royaume-Uni, le Japon et la Suisse figurent
parmi les pays qui se sont abstenus.

 (Stephanie Nebehay; Pierre Sérisier et Jean-Stéphane Brosse
pour le service français)
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    23 mars14:46

    Les peuples ? les peuples c'est à eux de se libérer. S'ils ne le font pas c'est par ce qu'ils préfèrent la soupe.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer