Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les désaccords sur le désarmement nucléaire persistent entre Washington et Moscou
Reuters23/06/2020 à 14:43

VIENNE, 23 juin (Reuters) - Les Etats-Unis veulent un traité nucléaire de grande envergure, et pas seulement limité aux armes stratégiques, a déclaré mardi l'envoyé spécial de Washington auprès de Moscou alors que les discussions entre les deux pays sur la signature d'un nouvel accord de réduction des armes stratégiques nucléaires achoppent.

L'envoyé spécial du président américain pour le contrôle des armements, Marshall Billingslea, a également ajouté que la Chine devrait être impliquée dans les pourparlers.

Donald Trump a mis un frein en 2019 à la prolongation du traité bilatéral New Start de 2010 limitant les arsenaux nucléaires américains et russes, qui expire en février 2021, en proposant d'y inclure la Chine.

Pékin, qui disposerait d'un arsenal d'environ 300 armes nucléaires, a jusqu'ici rejeté la proposition du président américain, assurant que ses armes nucléaires n'ont qu'une vocation défensive et ne représentent pas une menace.

De son côté, Moscou, qui appelait à la reconduction du traité limitant à 1.550 le nombre de têtes nucléaires par Etat, serait favorable à un accord multilatéral incluant éventuellement la France et la Grande-Bretagne.

Interrogé sur la reconduction de New Start lors d'une conférence de presse mardi, Marshall Billingslea a déclaré qu'aucune décision n'avait été prise dans un sens ou l'autre.

Il s'exprimait au lendemain d'une première série d'entretiens avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov.

Les deux parties ont convenu de la mise en place de plusieurs groupes de travail et d'un deuxième cycle de discussions qui se tiendra éventuellement fin juillet ou début août, en fonction des progrès réalisés, a ajouté Marshall Billingslea. Il n'a pas précisé le contenu de ces discussions.

Les désaccords entre Moscou et Washington subsistent, que ce soit sur l'extension du traité ou l'inclusion de la Chine, a déclaré mardi le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergey Ryabkov, à l'agence de presse russe Tass.

(Francois Murphy, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer