1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actifs risqués toujours sur la touche
Newsmanagers18/10/2019 à 15:30

(NEWSManagers.com) - Les analystes de Bank of America Merrill Lynch n' en démordent pas. Ils restent " irrationnellement optimistes " alors que la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne ont repris leur politique non conventionnelle et que les investisseurs continuent malgré tout de broyer du noir. Si la Grèce réussit son adjudication de bons de Trésor négatifs, " nous ne voyons pas pourquoi le " bull market " du S&P500 qui a commencé à 666 ne pourrait pas se terminer à 3333 " , écrivent les analystes de la banque dans leur dernière étude hebdomadaire.

En attendant, les flux restent toujours orientés vers l' obligataire et montrent peu d' appétit pour les actifs risqués. Au cours des six derniers mois, l' attentisme se maintient à un niveau élevé et les fonds monétaires ont ainsi attiré 322 milliards de dollars, le montant le plus important depuis le second semestre 2008, malgré la baisse des taux.

Durant la semaine au 9 octobre, les fonds dédiés aux actions ont encore subi des sorties nettes de près de 10 milliards de dollars. Il est vrai que les raisons de bouder les actions sont toujours là, notamment l' opposition entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce qui ne devrait pas prendre fin du jour au lendemain, la procédure de destitution, le Brexit ou encore les craintes d' une récession. Les fonds spécialisés sur les actions américaines ont ainsi subi des sorties nettes de 6,2 milliards de dollars, selon l' étude qui reprend des données du spécialiste de l' évolution des flux dans le monde EPFR Global. Dans le sillage des mois précédents, les fonds d' actions émergentes et les fonds d' actions européennes ont subi des sorties nettes de respectivement 1,5 milliard de dollars et 1,3 milliard de dollars.

Côté obligataire, c' est également le statu quo sur la tendance. Toute catégories confondues les fonds obligataires ont attiré plus de 11 milliards de dollars. Les fonds d' obligations en catégorie d' investissement (" IG " ) ont affiché des souscriptions de 7 milliards de dollars, enregistrant ainsi une 38ème semaine consécutive de flux nets positifs. Les fonds d' obligations high yield ont attiré 0,9 milliard de dollars tandis que les fonds de dette émergente ont subi des dégagements modestes de 0,3 milliard de dollars. Les fonds d' obligations d' Etat ont attiré pour leur part 4,2 milliards de dollars.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer