Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le rebond de l'euro pourrait perturber la fin d'année pour certaines entreprises

Boursorama04/12/2015 à 18:37

L'euro a repris du terrain face au dollar lors des annonces de Mario Draghi jeudi 3 décembre.

Les annonces de Mario Draghi, jugées décevantes par le marché, ont provoqué une remontée de la monnaie unique à 1,09 USD pour 1 EUR, contre 1,05 USD pour 1 EUR peu de temps auparavant. Ceci pourrait pénaliser les entreprises européennes en cette fin d’année, estime Kantox.

Au cours de la séance du jeudi 3 décembre, « l’euro a connu sa plus forte hausse depuis mars 2009 » observe Kantox, une entreprise d’origine britannique spécialisée dans la gestion des devises.

Pour la société, il s’agit d’un « mouvement inattendu qui a compliqué le mois de décembre pour beaucoup d’entreprises ». « En décembre, les comptes sont arrêtés et, avec eux, le budget de l’année à venir. La situation actuelle a pris plus d’un directeur financier au dépourvu », affirme la société dans un communiqué de presse paru vendredi 4 décembre.

« Les déclarations de Mario Draghi ont été moins inattendues que les réactions qu’elles ont suscitées » explique Marc Chaperon, responsable du marché français chez Kantox. « De nouveau, quelque chose d’imprévisible a retourné le marché des devises au moment où les entreprises étaient en train de fixer les prix de leurs produits, ainsi que les coûts d’importations/exportations, qui définiront les budgets 2016 », ajoute-il.

« Alors que tout le monde s’attendait à ce que l’euro continue de chuter jusqu’à une quasi parité contre le dollar, la devise européenne s’est appréciée de quatre centimes en quelques heures. Une hausse considérable pour les entreprises qui manient des millions en devises », explique Kantox.

« Il se peut que les mesures de la BCE aient contrarié le marché, ou qu’un tweet confus du Financial Times ait contrarié les investisseurs », explique Philippe Gelis, CEO et cofondateur de Kantox. « Ce qui est certain, c’est que de telles fluctuations peuvent directement affecter la compétitivité des entreprises françaises si elles ne disposent pas d’une stratégie de couverture adéquate ».

Une « stratégie de couverture » consiste, pour une entreprise, à utiliser des techniques financières pour se prémunir des effets de changes, quelle que soit leur direction, favorable ou défavorable.

L’utilisation de cette technique aura certainement permis de « limiter les conséquences » pour certaines entreprises, estime Kantox. « Leurs marges resteront satisfaisantes, évitant ainsi la nécessité future de se fournir sur un marché ou l’euro aurait atteint un niveau critique pour leurs bénéfices ».

Reste que les autres entreprises réalisant leurs comptes en euros sans utiliser de stratégie de couverture pourraient être pénalisées par le rebond de l’euro. Ceci pourrait jouer dans les publications annuelles arrêtées au 31 décembre, mais aussi sur les perspectives 2016 si l’euro ne parvient pas à s’affaiblir davantage face au dollar. La prochaine décision de la Fed pourrait néanmoins faire de nouveau bouger les lignes si elle décidait bel et bien de relever ses taux le 16 décembre prochain.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.