Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le Brésil devient le premier marché d'exportation pour les VE chinois, selon des données de secteur
information fournie par Reuters 27/05/2024 à 14:25

Le BYD Shark présenté lors d'un événement à Mexico City

Le BYD Shark présenté lors d'un événement à Mexico City

Le Brésil a dépassé la Belgique en tant que plus grand marché d'exportation pour les véhicules électriques et hybrides chinois, selon des données de secteur, dans un contexte de hausse des ventes sur les marchés non-européens et alors que la Commission européenne enquête sur les subventions aux importations en provenance de Chine.

Les exportations de voitures électriques et hybrides rechargeables vers le Brésil ont été multipliées par 13 en glissement annuel pour atteindre 40.163 unités en avril, ce qui en fait le plus grand marché d'exportation pour le deuxième mois consécutif, selon les données de l'Association chinoise des voitures particulières (CPCA).

La forte hausse des exportations vers le Brésil qui, en janvier, n'était que le dixième marché pour la Chine, survient alors que les États-Unis et l'Union européenne s'apprêtent à augmenter les droits de douane sur les véhicules chinois.

Plusieurs constructeurs automobiles chinois ont déjà commencé à intensifier leurs investissements au Brésil, BYD ayant lancé la construction d'un site de fabrication devant entrer en activité en 2025, tandis que Great Wall Motor a déclaré que son usine brésilienne commencerait ses activités ce mois-ci.

Le Brésil est également devenu en avril le deuxième importateur de voitures chinoises, tous moteurs confondus. La Russie devrait rester le plus grand marché d'exportation de voitures de la Chine, a déclaré le secrétaire général de la CPCA, Cui Dongshu.

Certaines des plus fortes baisses des importations de voitures électriques chinoises ont été enregistrées en Espagne, en France, aux Pays-Bas et en Norvège, selon les données de la CPCA.

Les constructeurs automobiles chinois cherchent également à renforcer leur présence en Amérique du Sud, en Australie et dans les pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, a précisé Cui Dongshu.

Au cours des quatre premiers mois de cette année, les exportations automobiles chinoises vers la Russie ont augmenté de 23% pour atteindre 268.779 véhicules. Sur la même période, les exportations vers le Mexique et le Brésil ont bondi de 27% et de 536% respectivement, à 148.705 et 106.448 véhicules.

(Reportage Qiaoyi Li, Zhang Yan et Kevin Krolicki ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

28,39 EUR Tradegate +0,71%

3 commentaires

  • 27 mai 16:17

    Faut bien des pigeons pour récupérer leur m----- :)


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.