Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La motivation peut favoriser la performance des placements

Newsmanagers21/02/2017 à 15:00

(NEWSManagers.com) - Comment les facteurs de motivation peuvent-ils produire de meilleurs résultats financiers dans le secteur de la gestion d'actifs ? Le Center for Applied Research, groupe de réflexion indépendant de State Street Corporation a mené avec le CFA Institute une nouvelle étude visant à répondre à cette question (1). Le rapport, intitulé " Discovering Phi: Motivation as the Hidden Variable of Performance " [Découverte de phi : La motivation comme variable cachée de la performance], identifie un nouvel indicateur important, baptisé Phi. Ce paramètre peut avoir un impact positif considérable sur les sociétés de gestion dans l'ensemble de la région EMEA, en termes de performance organisationnelle, de satisfaction des clients et d'engagement des salariés.

Comme le précise l'étude, le facteur Phi peut indiquer dans quelle mesure la finalité poursuivie, les habitudes et les incitations reçues par chaque individu, organisation ou client sont effectivement conformes à ses objectifs et à ses valeurs. À ce titre, Phi est statistiquement corrélé de manière significative aux indicateurs généraux de performance qui sont en mesure de soutenir durablement l'industrie et la satisfaction des clients. Un volet de l'étude est consacré à l'analyse des réponses obtenues en France auprès de 180 investisseurs particuliers. Celles-ci révèlent des divergences entre les motifs d'épargne initiaux des particuliers et la manière dont leurs allocations d'actifs sont concrètement planifiées et mises en oeuvre.

Près de la moitié des investisseurs interrogés en France (49 %) affirment épargner pour la sécurité financière que cela leur apporte—un taux supérieur à la moyenne globale de 41 %. Toutefois, en matière de choix d'investissement, ils ont tendance à privilégier les options à rendement immédiat et moins élevé, au détriment d'options prudentes à long terme qui correspondraient mieux à leur objectif. La majorité des répondants (52 %) estiment que les produits et les services proposés par les institutions financières sont conçus davantage dans l'intérêt de l'organisation que le leur. Pourtant, malgré ce scepticisme, 94 % d'entre eux font appel à un conseiller financier. Parmi ces derniers, seuls 28 % attribuent leurs succès en matière de planification financière à leur conseiller financier. La majorité d'entre eux (56 %) valorisent leurs propres capacités.

" Une meilleure adéquation entre objectifs et résultats pourrait avoir un impact positif majeur sur le comportement des investisseurs français. Le secteur de la gestion d'actifs a un rôle important à jouer pour aider les investisseurs à aligner leur planification financière sur leurs motivations d'épargne. Les professionnels de l'investissement doivent se détourner d'une culture axée sur la performance au profit d'une culture privilégiant la finalité recherchée par leurs clients, afin de mieux les accompagner dans la réalisation de leurs objectifs à long terme" , commente Mimmi Kheddache Jendeby, analyste de recherche senior au Center for Applied Research de State Street.

Cela dit, l'étude identifie aussi des lacunes dans les connaissances et l'éducation financières des investisseurs français : plus des deux tiers (67 %) ne savent pas combien ils contribuent à leur régime de retraite à cotisations définies ; et 57 % d'entre eux ne savent pas combien ils payent en commissions, 25 % admettant leur ignorance sur les plans de retraite en général ou comment les utiliser. Le constat n'est pas nouveau. Il implique que le facteur Phi, pour donner toute sa mesure, devrait aussi s'accompagner d'une amélioration de la culture financière des investisseurs français. Vaste programme...

(1) Ces conclusions résultent d'une étude menée par le groupe de réflexion de State Street, le Center for Applied Research et le CFA Institute, auprès de 7000 investisseurs, dont 3600 particuliers, sur une période de 18 mois. En France, 180 investisseurs particuliers ont participé à cette enquête

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.