1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CFDT demande une année blanche sur les versements de dividende
Reuters25/03/2020 à 15:51

LA CFDT DEMANDE UNE ANNÉE BLANCHE SUR LES VERSEMENTS DE DIVIDENDE

PARIS (Reuters) - La CFDT, première organisation syndicale en France, a demandé mercredi la suspension des versements de dividendes aux actionnaires pour l'année en cours face aux conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus.

Mardi, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait appelé les entreprises, notamment les plus grandes, à faire preuve de "la plus grande modération" dans leur politique de dividende. Il n'est toutefois pas allé jusqu'à conditionner le versement d'aides publiques à leur suspension.

"La situation exceptionnelle impose des mesures de solidarité exceptionnelles", déclare Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT, cité sur le site internet de la centrale syndicale.

"De nombreux salariés, pour assurer une continuité de service, doivent s'adapter dans des conditions parfois difficiles, il serait incompréhensible que les actionnaires ne fassent pas eux aussi un effort", ajoute-t-il.

La CFDT précise qu'elle plaidera pour des initiatives en ce sens via ses représentants aux conseils d'administration des entreprises et dans les instances représentatives du personnel.

En 2019, les entreprises du CAC 40 ont versé près de 50 milliards d'euros à leurs actionnaires, rappelle la CFDT.

Les syndicats d'Engie demandent également la suppression du dividende proposé par le groupe au titre de 2019 pour lui permettre de sécuriser ses flux de trésorerie et de participer à la relance de l'économie française une fois que la pandémie de coronavirus sera terminée, selon une lettre ouverte adressée au ministre de l'Economie.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris -3.93%

28 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rillouto
    26 mars17:52

    retourner a l'ecole pour une seule faute ? oui des fois j'ecris vite et je suis pressé ... par contre si vous voulez sense, je peux verifier chacun de vos messages, et vous le faire remarquer a la moindre faute aussi... je vois que mon message vous reste en travers de la gorge, ma foi, j'ai touché le point sensible ... mais ne soyez pas arrogant dans vos reflexions de rentiers, ce n'est pas le moment ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer