1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Bourse de Paris incapable de rebondir au lendemain d'une forte baisse

Le Revenu31/07/2014 à 11:53

L. Grassin

(lerevenu.com) - En début de matinée, l'indice CAC 40 prenait 0,96 point à 4.313,26 points (voir le cours CAC 40). La veille, il avait perdu 1,22%. Le marché parisien restait figé, après avoir été plombé jeudi en fin de séance par des rumeurs autour de sanctions du G7 contre la Russie. Les pays du G7 ont finalement publié un communiqué commun dans la soirée, condamnant le rôle déstabilisateur de la Russie dans la crise en Ukraine et brandissant la menace de nouvelles sanctions si Moscou ne change pas d'attitude. Le marché était par ailleurs peu surpris par le discours toujours favorable de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a conclu mercredi soir sa réunion de politique monétaire en laissant ses taux inchangés et réduisant comme prévu son soutien exceptionnel à l'économie.

"Les attentes portaient sur une Fed un peu moins accommodante que prévu et ce ton plus souple a aidé les marchés américains à récupérer du terrain", souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Pour les économistes chez Crédit Agricole CIB, "les choses devraient être calmes aujourd'hui, alors que les marchés continuent de digérer le communiqué de la Fed", dont l'impact a été selon eux somme toute limité. La séance qui s'ouvre sera une nouvelle fois riche en indicateurs mais contrairement à la veille "les regards vont se tourner vers l'Europe", selon l'analyste, avec les chiffres du chômage et l'inflation en zone euro.

Aux Etats-Unis, les investisseurs suivront

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer