Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat ne se fera pas dicter son calendrier sur Suez-Veolia, dit Le Maire
Reuters28/09/2020 à 12:35

L'ETAT NE SE FERA PAS DICTER SON CALENDRIER SUR SUEZ-VEOLIA, DIT LE MAIRE

L'ETAT NE SE FERA PAS DICTER SON CALENDRIER SUR SUEZ-VEOLIA, DIT LE MAIRE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement ne cédera à aucune pression et ne se fera pas dicter son calendrier au sujet de l'offre lancée par Veolia, qui a donné jusqu'à mercredi à Engie - dont l'Etat est actionnaire - pour répondre à sa proposition de lui racheter l'essentiel de sa participation dans Suez, a déclaré lundi Bruno Le Maire.

"L'Etat ne cédera à aucune pression. Et l'Etat ne se fera pas dicter son calendrier", a dit le ministre de l'Economie à des journalistes, en rappelant que le gouvernement avait des conditions en termes d'emplois, d'empreinte industrielle et de capital majoritairement français avant d'accepter tout rapprochement entre Veolia et Suez.

"Nous prendrons tout le temps nécessaire pour que cette opération se déroule dans les meilleures conditions, se fasse sans brutalité et dans l'intérêt des deux parties prenantes", a-t-il ajouté.

(Leigh Thomas, édité par Henri-Pierre André et Bertrand Boucey)

Valeurs associées

Euronext Paris -4.04%
Euronext Paris -1.78%
Euronext Paris -3.26%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • patydoc
    28 septembre13:27

    Il ne connait rien au dossier ; heureusement pour lui qu'E. Cohen lui a montré quels étaient les enjeux parce que c'était passé largement au-dessus de sa tête

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer