Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BOUYGUES

42.90EUR
+0.19% 
Ouverture théorique 42.49
indice de référence CAC 40

FR0000120503 EN

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    42.82

  • + haut

    43.08

  • + bas

    42.56

  • volume

    299 175

  • valorisation

    15 657 MEUR

  • capital échangé

    0.08%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:29:59

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    40.33

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    45.47

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BOUYGUES à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BOUYGUES à mes listes

    Fermer

L'Etat encadre la communication des opérateurs sur la fibre

Reuters25/03/2016 à 13:17
    par Gwénaëlle Barzic 
    PARIS, 25 mars (Reuters) - Le gouvernement va encadrer 
l'utilisation du mot "fibre" par les opérateurs télécoms dans 
leur communication et leurs offres commerciales, une épine dans 
le pied de SFR  NUME.PA  dont le statut de numéro un sur ce 
marché est contesté par ses concurrents. 
    "Fausse fibre" ou "vraie fibre" : le débat anime depuis 
plusieurs mois le secteur des télécoms alors que cette 
technologie, qui offre des débits 30 fois plus rapides que 
l'ADSL, séduit de plus en plus de consommateurs. 
    SFR, le nouveau numéro deux des télécoms né de la fusion de 
l'ancienne filiale mobile de Vivendi  VIV.PA  avec le réseau 
câblé de Numericable, revendique le statut de leader avec un 
parc dépassant les 8 millions de prises raccordables.  
    Ses concurrents contestent cependant son utilisation du mot 
fibre au motif qu'une grande partie de ses offres sont en 
réalité hybrides : fibre jusqu'à l'immeuble puis câble coaxial 
jusqu'à l'habitation.  
    Orange  ORAN.PA  et Free (Iliad  ILD.PA ), loin derrière en 
termes de déploiement avec respectivement 5 millions et 2,5 
millions de prises raccordables, affirment, eux, déployer du 
"100% fibre" avec la technologie FttH (Fiber to the Home) qui va 
jusqu'au logement, ce qui est plus coûteux et demande plus de 
temps. 
    Si ces choix différents de technologie n'ont pas d'impact 
sur les débits descendants offerts au consommateur, le débit 
montant est en revanche plus limité avec un raccordement final 
en câble. 
    Dans ce débat technico-sémantique, le gouvernement a tranché 
avec la parution vendredi d'un arrêté au Journal officiel qui 
impose aux opérateurs de faire la clarté sur la technologie 
utilisée. Il n'est toutefois pas allé jusqu'à interdire à SFR 
d'utiliser le mot fibre comme le demandaient certains acteurs. 
     
    SFR ÉTUDIE DE POSSIBLES RECOURS 
    "Tout message publicitaire ou document commercial (...) s'il 
associe le terme 'fibre' aux services du fournisseur alors que 
le raccordement du client final jusque dans son logement n'est 
pas réalisé en fibre optique, comporte la mention '(sauf 
raccordement du domicile)'", peut-on lire dans l'arrêté. 
    Si un opérateur décide de communiquer sur le niveau de débit 
descendant de ses offres, il devra aussi le faire sur les débits 
montants, stipule également l'arrêté. 
    SFR, qui prévoit d'importants investissements pour raccorder 
22 millions de prises d'ici 2022, critique une polémique 
franco-française, soulignant que la technologie "Fiber to the 
building" (FttB) est majoritairement utilisée dans les autres 
pays. 
    "SFR étudie toutes les voies de recours possibles en France 
et à Bruxelles sur cet arrêté injustifié et techniquement 
irrecevable", a déclaré un porte-parole.  
    L'arrêté a reçu un avis favorable du régulateur des 
télécoms, l'Arcep, dont le président Sébastien Soriano avait 
déploré le "manque de règles du jeu claires" il y a quelques 
mois. 
    "Chaque option de terminaison présente des propriétés 
différentes, et il appartient au premier chef au consommateur de 
pouvoir arbitrer entre ces options, ce qui suppose que ce 
dernier soit pleinement éclairé en la matière", explique le 
gendarme des télécoms dans un avis rendu public vendredi. 
    La publication de l'arrêté intervient à quelques jours de la 
date butoir que se sont fixée Orange et Bouygues  BOUY.PA  pour 
leurs discussions sur un rapprochement dans les télécoms.   
    Selon les derniers chiffres de l'Arcep, les abonnements au 
très haut débit fixe ont bondi de 44% l'an dernier pour grimper 
à 4,3 millions. Sur ce total, 1,4 million concerne des offres 
fibre de bout en bout. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

+0.19%
-2.75%
+0.81%
0.00%
-0.43%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.