Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Japon: 157 hospitalisations potentiellement liées au scandale des compléments alimentaires
information fournie par AFP02/04/2024 à 20:58

Les bureaux du groupe Kobayashi Pharmaceutical à Tokyo, le 28 mars 2024 ( AFP / Yuichi YAMAZAKI )

Les bureaux du groupe Kobayashi Pharmaceutical à Tokyo, le 28 mars 2024 ( AFP / Yuichi YAMAZAKI )

Le ministère de la Santé japonais a annoncé mardi un nouveau bilan de 157 hospitalisations possiblement liées au scandale des compléments alimentaires qui touche le Japon depuis quelques jours.

Ce chiffre marque une hausse du nombre de victimes potentielles du complément alimentaire anticholestérol contenant de la levure de riz rouge et commercialisé par le groupe japonais Kobayashi Pharmaceutical, qui a confirmé ce bilan sans donner plus de détails.

Vendredi, le groupe pharmaceutique avait annoncé enquêter sur cinq décès et précisé que 114 personnes, souffrant notamment de problèmes rénaux, étaient hospitalisées dans l'archipel.

Un cas d'hospitalisation à Taïwan qui pourrait lui aussi être lié aux compléments alimentaires de Kobayashi Pharmaceutical avait par ailleurs été rapporté la semaine dernière par les médias locaux.

Kobayashi Pharmaceutical et les autorités de santé nippones s'efforcent toujours d'identifier quelle substance dans la levure de riz rouge (appelée "beni koji") des compléments alimentaires incriminés pourrait être à l'origine des hospitalisations et décès signalés.

Cette affaire fait la Une des médias nippons depuis une dizaine de jours, provoquant également son lot de désinformations et de théories complotistes sur les réseaux sociaux.

L'entreprise, basée à Osaka (ouest du Japon), avait indiqué la semaine dernière avoir fourni sa levure de riz rouge à une cinquantaine de sociétés au Japon, ainsi qu'à deux entreprises de Taïwan.

Kobayashi Pharmaceutical avait aussi dit "regretter" que l'entreprise n'ait communiqué sur le sujet qu'après la mi-mars en annonçant le rappel de trois gammes de produits, alors qu'elle avait reçu un premier signalement par un médecin dès le 15 janvier.

Par précaution, beaucoup de sociétés ont à leur tour procédé à des rappels de leurs propres produits contenant cette levure, comme du saké pétillant, de l'assaisonnement pour salade ou de la pâte de soja fermentée ("miso").

Valeurs associées

OTCBB 0.00%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.