1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Japan Display passe sous pavillon chinois
Reuters12/04/2019 à 14:13

JAPAN DISPLAY PASSE SOUS PAVILLON CHINOIS

par Makiko Yamazaki

TOKYO (Reuters) - Japan Display, important fournisseur d'Apple, va passer sous le pavillon d'un consortium formé par le groupe taïwanais PK Holding et le chinois Harvest Group, qui ont conclu un accord pour injecter jusqu'à 80 milliards de yens en contre-partie d'une participation de 49,8% au capital du fabricant japonais d'écrans.

Cette opération fait partie d'un plan de renflouement de 232 milliards de yens (1,8 milliard d'euros) destiné à sauver Japan Display après l'échec des plans précédents, financés par des fonds publics, qui n'ont pas permis de réduire la dépendance du groupe à l'égard d'Apple.

Le groupe japonais à court de liquidités a raté le virage des écrans équipés de diode électroluminescente organique (OLED) en se spécialisant dans les écrans à cristaux liquides (LCD).

Sa division LCD, qui fournissait des écrans à Apple, s'est effondrée lorsque le groupe à la pomme a décidé de se tourner vers les écrans OLED pour équiper la plupart de ses modèles récents d'iPhone. Seul l'iPhone XR est encore doté d'un écran LCD.

Dans le cadre de l'opération annoncée vendredi, TPK Holding, fabricant taïwanais d'écrans, et la société chinoise d'investissement Harvest Group vont reprendre une partie de la participation d'Innovation Network Corp of Japan (INCJ), le fonds d'investissement public japonais, dans Display Japan.

Cette opération met fin aux efforts du gouvernement japonais pour disposer encore d'un acteur local présent sur le marché des écrans, la part d'INCJ devant revenir à 12,7% à l'issue de la transaction.

L'opération pourrait faire l'objet d'un examen aux Etats-Unis pour des raisons de la sécurité nationale, Japan Display étant propriétaire d'une filiale à San José.

Japan Display a été formé en 2012 par le regroupement des activités d'écrans de Hitachi, Toshiba et Sony, sous la houlette d'INCJ.

Le marché des écrans OLED est dominé par Samsung Display, filiale de Samsung Electronics, et LG Display. Cette technologie permet de créer des écrans plus fins, plus économes et plus flexibles.

(Avec Chris Gallagher; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Valeurs associées

Tradegate +0.95%
Tradegate +0.53%
Tradegate -1.74%
Swiss EBS Stocks 0.00%
NASDAQ -0.10%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer