1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Isabelle Kocher (Engie) veut une " prime à la vertu" de la part des investisseurs
Newsmanagers25/06/2019 à 11:00

(NEWSManagers.com) -

La directrice générale d'Engie s'étonne que les investisseurs ne fassent pas davantage pression sur les entreprises pour qu'elles soient plus vertueuses.

"Soyez plus volontaristes !", c' est ainsi qu' Isabelle Kocher, CEO d' Engie a clôturé son intervention au World Investment Forum d' Amundi, qui se tenait vendredi 14 juin à Paris. La dirigeante s' adressait au parterre d' investisseurs réunis pour l' occasion et les appelait à soutenir les sociétés engagées dans la transition énergétique.

Après plusieurs années de déficit, Engie a entamé un véritable tournant en 2015 en s' orientant massivement vers des activités compatibles avec un monde décarbonné. " Entre 2015 et 2018 nous avons réduit de 50% nos émissions tout en améliorant la rentabilité de notre capital utilisé de 7% par an" , a-t-elle rappelé.

La dirigeante a salué la stabilisation du cours de l' action Engie autours des 13 euros ces dernières années mais s' est interrogée sur le manque d' implication des investisseurs. "Ils ne nous mettent pas assez la pression pour être plus vertueux", s' est-elle étonnée. Elle espère que ces derniers donneront à l' avenir une "prime à la vertu" pour les sociétés qui optent pour une croissance durable.

Outre des performances retrouvées, Isabelle Kocher a expliqué que la réorientation stratégique du groupe avait également changé l' image de la marque. "Depuis trois ans, le nombre de CV que nous recevons est en augmentation de 80 % et nos collaborateurs ont accueilli très positivement cette nouvelle orientation", a-t-elle souligné.

Isabelle Kocher a ensuite nuancé ses propos rappelant les efforts qu' il restait à faire, notamment en termes de décentralisation de la gouvernance du groupe industriel énergétique.

Seule femme dirigeante d' une entreprise du CAC 40, Isabelle Kocher n' a pas échappé à une question sur la parité au sein d' Engie. Le groupe a encore beaucoup de travail à faire puisque les femmes représentent à peine 22 % des effectifs. "Nous avons mis en place une politique de long terme pour améliorer cette situation et nous espérons atteindre la parité d' ici à 2030. Cependant, le problème est avant tout une question d' éducation et il faut aller dans les écoles au contact des élèves pour changer les choses", a-t-elle insisté.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dutch2
    25 juin13:26

    Bof. Elle est déçue car l'action ENGIE plafonne à 14 euros... Et pour cause. La transition énergétiques est une ânerie. Le gaz est une très bonne énergie. Le nucléaire aussi.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer