1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Investir en Bourse en période de crise : les règles à respecter
Café de la Bourse11/05/2020 à 15:08

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Il peut être tentant de profiter du krach boursier actuel pour investir sur les marchés financiers dans l'espoir de faire son entrée sur un point bas et ainsi bénéficier d'un market timing avantageux. Attention cependant, la plus grande prudence s'impose et les novices qui débutent comme les investisseurs avertis qui renforcent leurs positions feraient bien de se remémorer quelques règles élémentaires qu'il convient, plus encore en temps de crise et à l'aube d'une récession majeure, de bien appliquer.

Diversifier son portefeuille

D'abord, construisez une allocation d'actifs suffisamment diversifié pour limiter les corrélations. Ainsi, vous serez en mesure de diluer le risque au sein de votre portefeuille d'actions. La diversification doit être numéraire d'abord. On ne met pas tous ses œufs dans le même panier et donc on n'investira pas sur un, deux ou trois actions seulement. Le nombre de lignes possédées en portefeuille doit être conséquent. Cela est d'ailleurs plutôt évident puisque vous devrez à la fois investir dans les actions en Bourse de secteurs d'activité différents (banque, pharmaceutique, luxe, automobile, etc.) mais aussi dans des zones géographiques différentes (France, Europe, États-Unis, Japon, etc.) et dans des types de capitalisation différentes (small caps, mid caps, big caps).

Se focaliser sur les fondamentaux

Dans les périodes troubles comme celle que nous connaissons actuellement, les marchés boursiers ayant du mal à valoriser les actifs par manque de visibilité, nous vous invitons à davantage considérer les fondamentaux des sociétés plutôt que leurs niveaux actuels de valorisation en Bourse. Attardez-vous sur les avantages concurrentiels, le niveau d'endettement, l'évolution du chiffre d'affaires et des bénéfices et le rendement du dividende plutôt que sur la chute du cours de Bourse de ces derniers mois.

Privilégier les poids lourds du secteur

Un krach, surtout lorsqu'il est suivi d'une récession, entraîne inexorablement des entreprises au tapis. Les plus fragiles pourront ne pas se relever. C'est pourquoi il est si important en période de crise d'investir dans des sociétés qui ont atteint une taille critique, présentes sur le marché depuis plusieurs dizaines d'années, voire centaines. Elles ont connu d'autres crises et en connaîtront d'autres. En tant que leaders de leurs secteurs, elles seront aussi les mieux placées pour rebondir une fois l'orage passé, qui leur aura éventuellement permis d'absorber la concurrence via une politique de rachat à des prix cassés. Elles pourront alors asseoir de nouveau leur hégémonie et pleinement profiter de la reprise.

Investir une petite partie de son patrimoine seulement

Crise ou non, l'investissement en Bourse ne doit représenter qu'une petite partie de votre capital disponible. Votre patrimoine devra en effet être composé de liquidités (sur des livrets par exemple), d'immobilier (SCPI ou immobilier physique) d'obligations (fonds obligataire ou fonds euros de l'assurance-vie par exemple), de matières premières (or par exemple) et bien sûr d'actions. Toutefois, consacrez au marché actions des sommes dont vous n'avez pas besoin dans l'immédiat. On placera en effet son argent en Bourse avec un horizon long terme. N'investissez jamais en Bourse l'argent dont vous avez besoin pour payer votre loyer ou votre crédit immobilier. Personne ne sait avec certitude quand la reprise sera et combien de temps sera nécessaire pour retrouver des niveaux d'avant-crise.

Étaler son entrée sur les marchés

Parce que le market timing est plus dangereux que judicieux, il est indispensable d'étaler son entrée sur les marchés et de ne pas investir tout son argent d'un coup sous prétexte que les cours ont baissé récemment. Personne n'est capable de dire quand le point bas sera atteint, combien de temps le marché restera au tapis, si la reprise sera en U ou en W, et combien de temps il faudra pour que les cours renouent avec les performances d'avant-crise. La crise économique, née d'une crise sanitaire, présente une dimension inédite et il est très difficile pour les experts de modéliser un scénario de sortie de crise. La prudence est donc de mise et il est conseillé d'étaler ses investissements dans le temps, en investissant de petites sommes, régulièrement, dans la durée, idéalement tous les mois sur plusieurs décennies. La régularité des investissements dans la durée, grâce à la magie des dividendes réinvestis, constitue un moyen de faire fructifier son capital bien plus sûr qu'un market timing hasardeux.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • danie649
    11 mai15:40

    Acheter 4 à 5 lignes du CAC 40 et garder des liquidités car le risque est un retournement et là on peut penser mm si on achète pas au plus bas au moment de la chute qu'il y aura malgré cela un bon retour d'ici 2 ans sur les valeurs. Perso j'ai en port-if , SOI ACA BNP CRI et Carmat mais celle là c'est une affaire de cœur entre moi et le Professeur CARPENTIER.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4539.91 +2.15%
33.265 +1.82%
13.175 -0.23%
12.544 +0.84%
35.66 +0.22%

Les Risques en Bourse

Fermer