1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grand rassemblement antigouvernemental à Prague, trente ans après la Révolution de velours
Reuters16/11/2019 à 16:55

    PRAGUE, 16 novembre (Reuters) - Deux cents à 250.000
personnes ont manifesté samedi à Prague pour célébrer le 30e
anniversaire de la Révolution de velours et protester contre la
politique du Premier ministre Andrej Babis qu'ils accusent de
saper la démocratie en République tchèque.
    Des manifestants venus de tout le pays, qui compte 10,7
millions d'habitants, se sont réunis dans le parc Letná, où
furent organisés en novembre 1989 de vastes rassemblements
contre le pouvoir communiste. 
    Beaucoup parmi eux scandaient "Nous sommes là", souvenir du
cri de ralliement qui contribua à hisser le dissident Václav
Havel à la présidence. 
    Les organisateurs de la manifestation de samedi réclament
que le chef du gouvernement, qui est milliardaire, rompe les
liens avec son groupe agroalimentaire Agrofert, dénonçant un
conflit d'intérêts, ou démissionne d'ici la fin de l'année. 
    Les orateurs qui se sont succédé à la tribune, parmi
lesquels d'anciens dissidents des années 1980, ont appelé au
départ de Babis et du président Milos Zeman, jugés inaptes à
exercer leurs fonctions.
    Le parti de Babis, l'ANO (centre droit), reste de loin le
plus populaire de République tchèque mais polarise aussi le
paysage politique en raison des activités passées d'Andrej Babis
sous le régime communiste. L'actuel Premier ministre en était
membre et entretenait des contacts avec la police secrète. 
    Le chef du gouvernement se défend de tout conflit d'intérêts
en disant avoir cédé ses actifs à des fonds fiduciaires. Si le
parquet tchèque a abandonné des poursuites à son encontre après
la nomination d'un nouveau ministre de la Justice, la Commission
européenne continue d'enquêter sur de potentiels conflits
d'intérêts liés à des subventions agricoles.
    Les commémorations officielles de la Révolution de velours
sont programmées dimanche, avec de nombreux événements organisés
à Prague, dont la reconstitution d'une manifestation étudiante à
l'origine des événements. 

 (Jan Lopatka
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer