Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

France-85% des hospitalisés pour COVID en juin/juillet non vaccinés - étude
information fournie par Reuters30/07/2021 à 20:33

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Près de 85% des personnes hospitalisées en France en raison du COVID-19 entre le 31 mai et le 11 juillet n'étaient pas vaccinées contre la maladie, selon une étude publiée vendredi par la Drees, service statistique des ministères dits "sociaux" du gouvernement.

La Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques ajoute que "78% des décès à l’hôpital de patients atteints de la Covid concernent des personnes non vaccinées, alors que 11% concernent des personnes complètement vaccinées".

Les patients intégralement vaccinés contre le COVID comptent pour environ 7% des admissions sur la période, selon cette étude https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2021-07-23_-_sivic-sidep-vacsi_premiers_resultats_-_drees-2.pdf

de la Drees.

Celle-ci note également que la part de patients présentant la mutation L452R du coronavirus SARS-CoV-2, caractéristique du variant Delta, "apparaît un peu plus élevée parmi les admissions en soins critiques que parmi les entrées en hospitalisation conventionnelle (...), suggérant que le variant Delta engendre "une proportion un peu plus élevée de cas graves".

Selon les dernières données publiées par Santé Publique France, le nombre de patients admis en soins critiques en raison du COVID-19 a continué d'augmenter vendredi en France, s'établissant à 1.072 au total (en hausse nette de 57 en 24h).

Un peu de plus de la moitié de la population française est désormais intégralement vaccinée contre le COVID-19 (avec un schéma complet d'une ou deux doses en fonction des vaccins et des antécédents), soit une couverture vaccinale largement inférieure au niveau requis pour atteindre l'immunité collective.

Selon le Conseil scientifique, avec la diffusion du variant Delta, l'épidémie ne pourrait désormais être contrôlée qu'avec une proportion de personnes vaccinées ou infectées atteignant 90% à 95% de la population.

(Jean-Stéphane Brosse)

6 commentaires

  • 31 juillet14:56

    S'ils sont vaccinés et que le vaccin est efficace, c'est donc qu'il y a 15 % des gens hospitalisés pour effets secondaires de la vaccination. C'est environ ce que l'on peut constater autour de soi, logique donc.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.