Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Ericsson: lourde perte nette en 2023 due à des dépréciations et restructurations
information fournie par Boursorama avec AFP 23/01/2024 à 08:50

( TT News Agency / LARS SCHRODER )

( TT News Agency / LARS SCHRODER )

L'équipementier suédois Ericsson a subi une lourde perte nette de 26,1 milliards de couronnes (2,3 milliards d'euros) en 2023 en raison de la dépréciation dans ses comptes de l'américain Vonage et de charges de restructurations, contre un bénéfice de 19 milliards un an plus tôt, a-t-il annoncé mardi.

"Nous anticipons en 2024 un nouveau recul du marché en dehors de la Chine avec des incertitudes semblables à celles de 2023", a dit le PDG de l'équipementier, Börje Ekholm, cité dans le communiqué.

La perte nette est légèrement moins lourde que celle du consensus établie par Factset (26,3 milliards de couronnes). La perte de valeur du spécialiste du cloud Vonage, annoncée en octobre, et la lourde restructuration lancée en février avec 8.500 suppressions de postes ont pesé sur les résultats 2023.

Le chiffre d'affaires a reculé de 3% à 263,3 milliards de couronnes (23,1 milliards d'euros). Il est inférieur aux attentes des analystes, "dans un marché des réseaux mobiles très faible", selon le communiqué.

Au dernier trimestre le bénéfice d'exploitation a reculé de 8% à 7,4 milliards de couronnes mais traduit "des résultats solides" en fin d'année, selon le groupe.

"Bien que les mesures que nous avons prises pour améliorer les performances portent leurs fruits, nous ne sommes pas satisfaits de notre rentabilité et il reste encore du travail à faire", a ajouté le PDG dans le communiqué.

"Dans cet environnement, nous restons concentrés sur la gestion des éléments qui sont sous notre contrôle, y compris l'efficacité opérationnelle et la gestion rigoureuse des coûts", a-t-il ajouté.

Ericsson, qui domine le marché mondial de la 5G aux côtés de Nokia et du chinois Huawei, avait ces derniers mois prévenu du ralentissement des investissements de leurs clients, les opérateurs de téléphonie mobile, en raison de la dégradation économique mondiale.

"La demande liée à l'augmentation du trafic de données et le fait que la 5G n'en soit qu'à ses débuts nécessiteront des investissements supplémentaires dans les réseaux", estime Ericsson qui ajoute que "selon nous, les niveaux d'investissement actuels sont trop bas pour de nombreux opérateurs".

Valeurs associées

6,22 EUR Tradegate +0,48%
0,00 EUR LSE -100,00%
6,10 EUR XETRA -1,10%
72,03 SEK LSE Intl +0,66%
6,65 USD OTCBB 0,00%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.