Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Eiffage, Egide, SMCP... les valeurs à suivre lundi à Paris
information fournie par AOF 26/01/2024 à 18:35

(AOF) - Augros

Le chiffre d'affaires d'Augros du second semestre 2023 est en baisse de 9% par rapport à 2022 à 9,32 millions d'euros. La société qui accompagne les grandes marques de luxe dans la réalisation de leurs projets créatifs de packaging souligne que ce ralentissement est "la conséquence du fléchissement des ventes de parfumerie au niveau mondial, significatif en Chine", "dont la conséquence a été un freinage des approvisionnements de packaging à l'ensemble de la profession". Elle table sur un premier semestre 2024 plus faible que 2023.

Boa Concept

Le spécialiste de la conception, la fabrication et la commercialisation de solutions innovantes dédiées à l'intralogistique annoncera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

Egide

Le spécialiste mondial des boîtiers hermétiques publiera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

Eiffage

Le groupe de construction communiquera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

Lumibird

Le spécialiste des lasers dévoilera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

Mastrad

Mastrad annonce que par jugement en date du 16 janvier 2024, le Tribunal de Commerce de Paris a ouvert une procédure de sauvegarde à son bénéfice, lui permettant de se donner plus de visibilité pour concrétiser les actions mises en place et les opportunités identifiées lors du dernier salon CES de las Vegas. Cette société spécialisée dans les ustensiles de cuisine précise que la procédure, d'une durée de 6 mois, sera gérée par un mandataire judiciaire qui proposera des échéanciers de paiement aux créanciers antérieurs à cette date.

SMCP

Au quatrième trimestre 2023, les ventes du groupe SMCP sont restées stables par rapport à 2022 à taux constants, dans un contexte macro-économique qui a continué de se détériorer : tensions géopolitiques accrues, consommation des ménages atone et inflation persistante. La bonne résilience du groupe aux Etats-Unis a permis de compenser un mois de décembre difficile en Europe (en particulier en France), et moins dynamique qu’attendu en Chine. Malgré ces vents contraires, le groupe de prêt-à-porter a choisi de maintenir une politique de discount très rigoureuse.

Valeurs associées

0,01 EUR Euronext Paris -2,17%
21,50 EUR Euronext Paris -1,38%
0,46 EUR Euronext Paris -1,08%
5,45 EUR Euronext Paris 0,00%
11,40 EUR Euronext Paris 0,00%
2,28 EUR Euronext Paris -3,59%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 26/01/2024 à 18:35:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.