Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

DWS décollecte 2,5Md€ au T1 2020
information fournie par Newsmanagers06/05/2020 à 10:15

(NEWSManagers.com) - DWS, la filiale de gestion de Deutsche Bank, a enregistré au premier trimestre 2020 une collecte négative de 2,5 milliards d'euros. En excluant les fonds monétaires, cette décollecte s'établit à 6,1 milliards d'euros. La société explique que les rachats par ses clients ont eu lieu au mois de mars et principalement dans les produits actifs (hors monétaire) et passifs, qui ont plus qu'annulé les entrées nettes dans les produits alternatifs et les produits cash. Ses actifs gérés s'élevaient à fin mars à 700 milliards d'euros contre 767 milliards fin décembre 2019.

Les revenus ont reculé de 24 % d'un trimestre à l'autre, pour atteindre 524 millions d'euros au premier trimestre 2020 (687 millions d'euros au quatrième trimestre 2019 et 534 millions d'euros au premier trimestre 2019). " Alors que les commissions de gestion et autres revenus récurrents sont restés stables, les commissions de performance ont diminué de 91 millions d'euros pour atteindre un niveau normalisé après un chiffre exceptionnellement bon au trimestre précédent" , explique le communiqué.

Le bénéfice avant impôt ajusté a diminué de 33 % par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 179 millions d'euros au premier trimestre. En glissement annuel, il augmente de 17 %. Après impôts, le résultat s'établit à 121 millions d'euros, soit une baisse de 33 % par rapport au trimestre précédent et une hausse de 19 % par rapport à l'année précédente.

Contrairement à Amundi, son homologue français, DWS a décidé de maintenir la distribution de son dividende au titre de l'exercice 2019, à 1,67 euro par action.

" À l'avenir, les marchés resteront difficiles. Mais grâce à notre modèle d'entreprise diversifié et bien géré, nous sommes bien placés pour naviguer en toute sécurité à travers la crise de Covid-19" , estime le directeur général de DWS, Asoka Woehrmann.

Développement en Asie et économie de coûts

Dans ses perspectives de développement, la société de gestion détaille plusieurs axes, dont une dynamique continue pour l'ESG, tant à court qu'à long terme, ainsi qu'une utilisation accélérée des outils numériques. " En outre, nous souhaitons développer davantage nos partenariats stratégiques existants, notamment en Asie. Et bien sûr, nous sommes conscients des avantages que peuvent présenter pour les pionniers des partenariats supplémentaires, des coentreprises et des acquisitions de type " bolt-on" , commente la société.

Elle précise également qu'elle intensifiera ses efforts pour réaliser 150 millions d'euros d'économies brutes supplémentaires d'ici 2021 - et davantage si nécessaire. " La direction de l'entreprise est capable et déterminée à identifier et à réaliser d'autres potentielles d'économies si la situation du chiffre d'affaires devait le rendre nécessaire dans le courant de l'année. Surtout, nous maintenons notre objectif à moyen terme d'un ratio coûts/revenus ajusté inférieur à 65 % en 2021 dans l'hypothèse d'une reprise du marché au second semestre de 2020. Toutefois, compte tenu de l'impact de la pandémie sur les revenus, nous prévoyons une augmentation temporaire au cours des prochains trimestres" , conclut-elle.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.