1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Direct Énergie : la croissance reste soutenue
Le Revenu28/09/2017 à 15:04

Pour l'ensemble de l'année, les dirigeants du numéro trois français de l'électricité et du gaz ont confirmé leurs objectifs. (© Direct Énergie / Instagram)

Les chiffres d'activité révèlent une croissance encore robuste. Au premier semestre, les ventes ont progressé de 17%, à 1 milliard d'euros. L'énergéticien a connu une nouvelle progression de son portefeuille clients en France aussi bien en électricité que dans le gaz.

À fin juin, Direct Énergie totalise 1,8 million de points de livraisons en électricité (+24,8%) et 522.000 en gaz (+33,2%). Par rapport à fin juin 2016, les volumes vendus progressent de 14% dans l'électrique et de 30% dans le gaz.

Ce dynamisme commercial se traduit dans l'évolution de la marge brute qui progresse de 38,6%, à 148,4 millions d'euros. Retraitée des éléments non récurrents notamment de la provision au titre des capacités de transit de gaz et de fin du contrat de prestation avec Enedis au 30 septembre 2016, la croissance organique de la marge brute s'élève tout de même à 15%.

L'entrée dans le périmètre de consolidation de la centrale de Marcinelle a apporté une contribution supplémentaire de 8,1 millions d'euros. Le taux de marge brute ressort à 14,8% contre 12,4% au 30 juin 2016.

Les modèles de prévisions des analystes n'avaient sans doute pas anticipé la comptabilité un peu complexe des variations de juste valeur des instruments financiers dérivés, plus élevées que prévu et l'augmentation surprise des créances irrécouvrables liées aux impayés de la taxe TICFE pour

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer